OM : qui est le nouveau président, Jacques-Henri Eyraud ?

le , mis à jour à 18:27
0
OM : qui est le nouveau président, Jacques-Henri Eyraud ?
OM : qui est le nouveau président, Jacques-Henri Eyraud ?

Nommé président de l’Olympique de Marseille ce vendredi, Jacques-Henri Eyraud, 48 ans, n’est pas un homme connu du grand public. Portrait d’un pragmatique, également prof à Sciences Po.

 

Depuis son apparition le 29 août dernier à la mairie de Marseille au côté de Franck Mc Court, tout ou presque a été écrit sur le parcours de Jacques-Henri Eyraud. Mais quelle est la personnalité du nouveau président de l’Olympique de Marseille ? Les supporteurs phocéens ne doivent pas s’attendre à la faconde d’un Bernard Tapie ou aux excès d’un Mourad Boudjellal, le président du club de rugby du RC Toulon.

 

L’homme âgé de 48 ans est un pragmatique. Fantaisie et sentiments n’ont pas lieu d’être chez ce quadra diplômé d'Harvard passé par la communication d'Euro Disney et du Club Med. Certes, il sait déléguer, apprécie de s’entourer de personnes de confiance mais n’hésite pas à trancher dans le vif lorsqu’il estime qu’une collaboration a atteint ses limites ou ne lui convient plus. « C’est un animal à sang-froid », décrypte François de Pirey, qui, sous ses ordres, a été rédacteur en chef du journal Paris-Turf où le nouvel homme fort de la Cannebière est président du conseil d’administration.

 

«Il ne pense qu'à son business»

 

Notre interlocuteur sait de quoi il parle puisqu’il avait été congédié de ses fonctions du jour au lendemain en 2012.

« Il me fait penser à un gourou, indique l’un de ses salariés. Il est capable de vous envoûter, de vous faire croire qu’il vous aime mais il ne pense qu’à son business en fait. »

 

D’ailleurs, François de Pirey le qualifie « d’excellent homme d’affaires ». Ce trait de caractère a sans doute convaincu Franck Mc Court de le nommer à la tête du club. En effet, en plus de la partie sportive, l’Américain mise surtout sur la « marque OM ». Et Jacques-Henri Eyraud a fait ses preuves pour valoriser des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant