OM, mercato raté ou malhonnête ?

le
0
OM, mercato raté ou malhonnête ?
OM, mercato raté ou malhonnête ?

Le mercato marseillais s'est terminé hier dans la confusion générale avec deux départs, trois arrivées et le raté Erik Lamela. Difficile de dresser un bilan de ces deux mois d'été, tant la grande foire qui vient de se dérouler sous nos yeux ébahis laisse un sentiment de perplexité, de suspicion et de colère mêlées.

Au bas mot 150 noms évoqués, 15 arrivées, 17 départs dont ceux de presque tous les cadres de l'effectif et d'un entraîneur devenu emblématique. Dire que le visage de l'Olympique de Marseille a été totalement chamboulé durant la trêve estivale relève de l'euphémisme. Au-delà de ce bouleversement, ce qui frappe, c'est l'absence totale de ligne directrice. Toujours un coup de retard, toujours une mauvaise nouvelle pour doucher les attentes des supporters, l'OM a vécu ces deux mois dans une situation d'urgence permanente, d'impréparation chronique pour finalement conclure sur une énième fausse note un mercato fait de bric et de broc.

Fin du projet Dortmund, place au projet Doyen Sport ?


Jusqu'à récemment, Vincent Labrune avait réussi à convaincre Margarita Lous-Dreyfus de se montrer patiente quant à la réduction du train de vie de l'équipe. Cet été, l'Orléanais a fait volte-face puisqu'il s'est surtout employé à rembourser l'argent investi par la propriétaire. Cette contrainte a d'abord poussé le club à ne prolonger aucun de ses gros salaires : Gignac et Ayew ont filé gratuitement, Mandanda et Nkoulou suivront vraisemblablement le même chemin. Dans un deuxième temps, l'OM s'est révélé être - pour la première fois depuis longtemps - un vendeur correct. En expédiant un à un les joueurs du fameux "projet Dortmund" à l'étranger contre des sommes rondelettes, le club s'est renfloué à hauteur de 70 millions d'euros. De la bouche du président, cette phase de vente ne devait constituer qu'une étape et laisser place à une phase "ambitieuse" destinée à renforcer l'effectif. Sur ce point, le bilan est accablant. D'une part parce que les ventes se sont poursuivies jusqu'au dernier jour avec le départ de Lemina et d'autre part parce que ladite phase "ambitieuse" du mercato n'a jamais vu le jour. Tous les joueurs arrivés ces dernières semaines sont arrivés en prêt et tout le monde sait qu'on ne construit pas une équipe sur le long terme avec des joueurs prêtés... Finalement, derrière un écran de fumée fait d'annonces, de rumeurs et de coups de com', l'OM n'a pas dépensé le moindre euro supplémentaire et n'a jamais recruté le véritable numéro neuf dont l'équipe avait besoin pour concurrencer Batshuayi. Une question se pose alors : à quoi bon toutes ces ventes si aucun investissement ne leur succède ?





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant