OM : la défense, un ministère amer

le
0
OM : la défense, un ministère amer
OM : la défense, un ministère amer

A la peine en Ligue 1 et surtout à domicile, l'Olympique de Marseille met des buts mais en encaisse tout autant, la faute à une charnière centrale en chantier, mais pas que.

Une passe dans le dos de Nkoulou, un dégagement raté de Rekik et Montpellier en profite pour faire trembler l'OM. Le 6 décembre dernier, Marseille a peiné pour décrocher un nul à domicile (2-2). Heureusement, la chance était du côté de la Canebière quand l'arbitre ne siffle pas de six mètres pour le MHSC, alors que le ballon poussé par Nkoudou est bien sorti. Mais ce n'est qu'un détail. Trop souvent, la défense marseillaise a été prise de vitesse. Cette saison, la prestation remarquée de Casimir Ninga au Vélodrome n'est pas un exploit. En encaissant 19 buts en 17 journées, l'OM a rappelé à la France du foot que l'époque du bloc solide de Didier Deschamps n'était qu'un lointain souvenir. Et si les Phocéens peuvent compter sur Batshuayi, Nkoudou ou Cabella pour marquer, ils se sont révélés presque incapables de conserver un score, ou d'afficher une once de sérénité. Pourtant, Michel dispose de plusieurs cartouches à ce poste, mais à aucun moment celui-ci n'a semblé trouver la bonne alliance. Quatre hommes, deux places et des milliers de question. Après avoir disputé presque la moitié de ses matchs de Ligue 1, Marseille semble toujours en rodage. Dur.

Un manque d'harmonie


Près de cinq ans se sont écoulés depuis l'arrivée de Nicolas Nkoulou à Marseille. Un temps annoncé au Barça après une belle saison, le Camerounais est finalement resté du côté de la cité Phocéenne. En revanche, on ne peut pas en dire autant de son niveau de jeu. En défense, l'arrivée de jeunes joueurs n'a pas favorisé sa progression. Le grand Nicolas se retrouve un peu seul, et ça se voit. Il n'est plus aussi décisif dans ses interventions et passe son temps à replacer ses petits. Johnny Ecker a connu le Vélodrome et ses exigences et pour lui, jouer avec des "moins bons" peut vite devenir un problème : "Nkoulou c'est celui qui a le plus d'expérience. Il a été titulaire pendant des années à l'OM, mais il doit faire attention. Certains joueurs se surpassent quand ils sont épaulés, mais dès qu'il y a moins de niveau avec eux, ils peuvent devenir moins bons". Aux côtés de Rekik, très critiqué, Nkoulou passe plus de temps à recadrer qu'autre chose et la défense de l'OM change presque tous les weekends. Michel alterne entre le Hollandais, Rolando et parfois Sparagna, ce qui empêche la charnière centrale de trouver ses repères mais surtout de créer…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant