OM : José Anigo mis en examen pour « complicité d'abus de bien sociaux »

le
0
José Anigo à Marseille en 2013.
José Anigo à Marseille en 2013.

L’ex-directeur de l’Olympique de Marseille est mis en examen dans le cadre de l’enquête sur les transferts douteux du club.

L’ex-directeur sportif de l’Olympique de Marseille, José Anigo a été mis en examen pour « complicité d’abus de biens sociaux » dans l’enquête sur les transferts douteux du club phocéen, a annoncé mardi 12 juillet son avocat.

Selon Me Emmanuel Molina, l’ancien défenseur de l’OM a le droit de poursuivre ses activités professionnelles. « Cette mesure technique ne présume de rien si ce n’est de son innocence qu’il convient de respecter, » a insisté l’avocat.

Celui qui a été joueur, entraîneur, directeur sportif puis recruteur à Marseille « réitère avec force avoir servi l’OM et son actionnaire avec la plus totale probité », a ajouté son représentant.

Information judiciaire pour « extorsion de fonds et blanchiment » José Anigo n’est pas le seul ancien dirigeant du club à avoir affaire à la justice dans ce dossier. Jean-Claude Dassier, président de 2009 à 2011 et Antoine Veyrat, directeur général entre 2008 et 2011, ont tous les deux été mis en examen. L’actuel président Vincent Labrune a lui été placé sous le statut de témoin assisté, aucune charge n’étant retenue contre lui.

En mai 2016, l’agent de joueurs Jean-Luc Barresi a été mis en examen pour « recel d’abus de biens sociaux en bande organisée » dans la même affaire.

Une information judiciaire avait été ouverte en juillet 2011 pour « extorsion de fonds, blanchiment et association de malfaiteurs », en marge d’une affaire sur le milieu des boîtes de nuit à Aix-en-Provence.

La justice soupçonne des opérations surévalué...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant