Olympus cherche une alliance et supprimerait 2.500 postes

le
0
Olympus cherche une alliance et supprimerait 2.500 postes
Olympus cherche une alliance et supprimerait 2.500 postes

TOKYO (Reuters) - Olympus, déstabilisé par une fraude comptable évaluée à 1,7 milliard de dollars (1,36 milliard d'euros), envisage de supprimer 2.500 emplois et de céder une participation à Sony ou à Panasonic pour consolider ses finances, rapportent mercredi des médias japonais.

Le spécialiste nippon des appareils photos et des équipements médicaux peine à rétablir sa situation après le scandale de la fraude comptable dévoilé l'année dernière par Michael Woodford alors qu'il en était le directeur général. Olympus a dû corriger les comptes publiés depuis plusieurs années, ce qui a fortement dégradé la qualité de son bilan.

Les suppressions de postes envisagées, qui représentent environ 7% de l'effectif total, toucheront principalement la division appareils photos, déficitaire, et résulteront d'une diminution du nombre des usines du groupe hors Japon, selon le quotidien nippon des affaires Nikkei, qui précise qu'elles devraient être annoncées le 8 juin.

Sony et Panasonic tiennent la corde pour entrer au tour de table d'Olympus, croit savoir de son côté Asahi, qui ajoute que le candidat retenu déboursera plusieurs centaines de millions de dollars pour une participation de plus de 10%. La décision est attendue fin juin, selon Asahi.

L'action Olympus a bondi de 4% sur ces annonces mais affiche encore un recul de près de 50% par rapport à son niveau antérieur à la révélation du scandale comptable par Michael Woodford en octobre.

Sony et Panasonic, qui ont du mal à se remettre à flot après avoir annoncé des pertes record, ont en revanche été sanctionnés avec un recul de leur titre de 1,9% et 2,2% respectivement à la Bourse de Tokyo dont l'indice de référence, le Nikkei 225, n'a cédé que 0,28%.

Panasonic envisage de se séparer de la moitié des 7.000 salariés de son siège social après avoir supprimé 17.000 postes au cours de l'exercice fiscal clos le 31 mars. Sony a de son côté annoncé la suppression de 10.000 postes.

Ayai Tomisawa, Juliette Rouillon et Marc Joanny pour le service français, édité par Natalie Huet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant