Olympisme : Killy annonce qu'il pourrait quitter le CIO

le
0
Olympisme : Killy annonce qu'il pourrait quitter le CIO
Olympisme : Killy annonce qu'il pourrait quitter le CIO

« A 70 ans, je suis en âge de me poser des questions ». Jean Claude Killy a laissé entendre au JDD qu'il pourrait quitter le Comité International Olympique (CIO) - dont il est membre depuis 1995 - à la suite des Jeux Olympiques de Sotchi en février prochain.

Le triple médaillé d'or des JO de Grenoble en 1968 a également évoqué les excellentes relations qu'il entretient avec Vladimir Poutine. En tant que président de la commission de coordination des JO de 2014, l'ancien skieur connaît bien le président russe, qu'il apprécie. « J'ai développé des liens très intéressants avec lui. Je travaille avec lui depuis sept ans. Cela m'a donné une opinion un peu différente de celle qui est largement véhiculée. On peut toujours l'avoir dans la minute, juste en appelant son chef de cabinet. Le Poutine que je connais n'est pas celui décrit dans les journaux. Je n'ai pas de raison d'aboyer avec la meute, je me fie à ce que je vois. Quand il me téléphone de Moscou, à trois heures du matin pour lui, pour me souhaiter mon anniversaire, je trouve ça sympathique ».

Poutine veut faire des JO de Sotchi un événement mondial montrant la grandeur de la Russie. Pour y parvenir, il n'a pas hésité à beaucoup investir dans l'organisation. « Chacun utilise les Jeux Olympiques comme il l'entend. Un pays ne veut jamais les Jeux pour le bénéfice pur et unique du sport, tempère Killy. On ne m'envoie pas en Russie pour exprimer une opinion politique. Mon problème, ce sont les Jeux. Même si je trouve que ce pays se développe rapidement et démocratiquement ».

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant