Olympique de Marseille - Bielsa : "Nous allons parler à coups de poing"

le
0
Marcelo Bielsa, l'entraîneur de l'Olympique de Marseille.
Marcelo Bielsa, l'entraîneur de l'Olympique de Marseille.

"Nous allons parler, mais à coups de poing." C'est le dernier dérapage (en date) de Marcelo Bielsa, qui, cette fois-ci, s'en est pris à son homme de confiance et traducteur. Flash-back... En débarquant sur la Canebière, Bielsa avait imposé un staff pléthorique d'une dizaine de personnes pour le seconder. Parmi elles, Fabrice Olszewski, un traducteur avec lequel il avait l'habitude de travailler. Pendant quinze jours, les deux hommes sont inséparables. Au centre Robert-Louis-Dreyfus, on ne voit pas l'un sans l'autre. Quelques jours avant le match de la première journée contre Bastia, Marcelo Bielsa, mécontent de son ombre et de la façon dont il traduit ses consignes à l'entraînement, le congédie et lui demande de quitter sur-le-champ la pelouse. Olszewski payé, mais désoeuvré Sur le terrain, Franck Passi, entraîneur adjoint qui parle quelques mots d'espagnol, joue les doublures de luxe. Pour la conférence de presse d'avant-match en Corse, une interprète est trouvée en catastrophe par le service de communication de l'OM qui a remarqué la disgrâce du traducteur officiel (sans que le coach ait donné la moindre explication à ce sujet). Devant un parterre de journalistes médusés, lors de son entrée en salle de conférence, le technicien argentin n'adresse pas un regard à la traductrice du club, l'interrompt d'un geste sec au moment où elle tente de faire son métier et demande à Passi de traduire les questions des journalistes. Ce...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant