Olivier Guégan : " L'an dernier, il y avait des problèmes d'ego "

le
0

Successeur de Jean-Luc Vasseur en cours de saison dernière, Olivier Guégan est en train de réussir haut la main sa première expérience d'entraîneur en Ligue 1. Après avoir maintenu le Stade de Reims au printemps 2015, l'ancien milieu de terrain a vu ses hommes réaliser un début de championnat solide. Sans s'enflammer.

Reims est septième de Ligue 1 avec 15 points. On imagine que vous êtes proches du début de saison parfait, ou tout du moins vous n'espériez pas grand-chose de plus avant de débuter ? On a travaillé pour, avec une préparation très pointue dans beaucoup de domaines. L'objectif était d'être compétitif et performant. Plus les matchs ont passé, plus on a pris confiance et on a eu des résultats. Donc ce début de saison est positif. 15 points en 9 matchs c'est bien, même si on aurait pu en gratter plus. Ce premier quart de championnat est plutôt positif, mais il reste beaucoup de boulot.
Pour des clubs comme Reims susceptibles de lutter pour le maintien, bien débuter est essentiel. Le début de saison conditionne tout le reste ? Bien sûr. Ne pas être en difficulté d'entrée, c'est capital. Mais notre équilibre reste fragile, on a encore du travail pour bien finir le championnat et éventuellement ambitionner un bon classement final. C'est vrai que le début de championnat nous rassure par rapport à l'année passée où on s'était oublié dans pas mal de domaines. Cette année, on a réussi à renverser la tendance, à mettre en place un projet de club et un projet de jeu. On a une ligne de conduite et on s'y tient parce que les joueurs adhèrent.
Gros travail foncier en pré-saison, cela peut induire un coup de moins bien sur le plan physique en cours de saison. Vous avez prévu d'avoir une période dans le dur ? Il y aura des moments plus compliqués, mais il faudra les minimiser et faire en sorte qu'ils durent le moins possible. Une saison, ce n'est pas linéaire. Il faudra aussi éviter les suspensions et blessures. Là, on a pas mal de petits pépins que l'on soigne, avec des joueurs qu'on espère récupérer rapidement. On a démarré fort, mais il faut maintenir le niveau, car le championnat est costaud.
Le renouveau par rapport à la saison passée a été expliqué par certains joueurs de Reims par un retour à des bases et principes de jeu plus " réalistes " et " simples ", en pensant notamment à être plus " solides "... Je ne dirais pas cela, car rien n'est simple dans le football. C'est surtout l'état d'esprit qui a été modifié. Il y avait beaucoup de problèmes d'ego, on s'était oublié dans plein de…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant