Olivier Giroud s'est accroché et vise haut

le
0
Olivier Giroud s'est accroché et vise haut
Olivier Giroud s'est accroché et vise haut

Interrogé par nos confrères de L'Equipe, Olivier Giroud, l'avant-centre d'Arsenal, revient sur la concurrence de Theo Walcott et sur les ambitions de l'actuel co-leader de Premier League.

Buteur la semaine passée contre le Bayern Munich (2-0, 3eme journée de la phase de poules de la Ligue des Champions) puis face à Everton (2-1, 10eme journée de Premier League), Olivier Giroud, l’avant-centre international français d’Arsenal, a certainement marqué des points aux yeux de son manager Arsène Wenger. Titularisé contre les Toffees, l’ancien Montpelliérain était d’ailleurs dans le onze de départ pour la première fois depuis le 14 août dernier (0-0 contre Liverpool). « Oui et ça me manquait de ne pas jouer davantage, explique le Tricolore dans les colonnes de L’Equipe. Je sais que je peux apporter quelque chose quand je suis sur le banc mais je me sens mieux quand je joue. »

Deux profils différents avec Walcott

Auteur de quatorze buts la saison passée en championnat, Olivier Giroud (29 ans) est aujourd’hui confronté à la concurrence de Theo Walcott, qui revendique une place aux avant-postes (et non plus sur un côté) et apporte de la vitesse à l’attaque des Gunners (qui pourrait néanmoins encore se renforcer lors du Mercato d’hiver). « J’ai toujours été très lucide sur la situation, poursuit l’ex-Tourangeau, qui se retrouve dans une situation quasi similaire en sélection avec la présence de Karim Benzema. Theo marchait bien. C’est la raison pour laquelle je n’étais pas énervé ni déçu de ne pas jouer, même si c’est quelque chose de nouveau pour nous. Nous avons deux profils différents (…) Je sais que la roue tourne. Il fallait être patient. J’ai eu l’opportunité de montrer ma force mentale. »

Le titre dans le viseur 

Un comportement qui plaît apparemment du côté de l’actuel co-leader de Premier League puisque le natif de Chambéry a rempilé dès l’été dernier (jusqu’en juin 2018). Un nouveau bail accompagné d’un salaire hebdomadaire estimé aux alentours de 130 000 euros. De quoi aborder sereinement les prochains mois avec le titre de champion avec Arsenal ou encore l’Euro 2016 avec les Bleus dans le viseur. « Tout le monde regarde dans la même direction, conclut Olivier Giroud, qui a rendez-vous mardi soir avec Sheffield Wednesday (4eme tour de la League Cup). Il y a régulièrement des réunions entre joueurs. Si nous gardons cet état d’esprit, nous serons difficiles à battre. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant