Olivier Ferrand, itinéraire interrompu d'un espoir politique

le
0
Décédé samedi, Olivier Ferrand venait d'être élu député PS de la 8e circonscription des Bouches-du-Rhône. Sous son air policé, il savait se battre

Il avait beaucoup d'idées et de projets. Olivier Ferrand ne pourra pas les réaliser. À 42 ans, ce jeune homme brillant, marié et père d'une petite fille, est décédé brutalement samedi matin, à Velaux dans les Bouches-du-Rhône, d'une crise cardiaque. Il s'est effondré dans le jardin de la maison familiale. Sonnés, les responsables politiques de tous bords ont salué son parcours et son tempérament: stimulant intellectuellement, curieux, naturel et drôle. «Il était l'un de ces talents dont la République pouvait s'enorgueillir et dont l'avenir était plein de promesses», a souligné le président de la République François Hollande en faisant part de sa «vive émotion». C'est un parcours qui vient de s'arrêter.

Olivier Ferrand venait d'être élu député socialiste de la 8e circonscription des Bouches-du-Rhône. Pour ce diplômé de Sciences Po, HEC et de l'Ena, passé par les cabinets de Lionel Jospin, Pierre Moscovici et Romano Prodi, l'élection était une conséc

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant