Old Mutual confirme la scission de ses activités

le
0

(NEWSManagers.com) - C' est désormais officiel. A l' issue d' une profonde revue stratégique, le groupe anglo-africain de services financiers Old Mutual a confirmé, ce vendredi 11 mars, la scission de ses activités en quatre entités séparées. Ses quatre nouvelles structures sont Old Mutual Emerging Markets, Old Mutual Wealth, Nedbank Group et, enfin, Old Mutual Asset Management, sa filiale de gestion d' actifs aux Etats-Unis. A elles quatre, ces entités combinent 1,8 milliard de livres de résultat d' exploitation avant impôt, indique Old Mutual dans un communiqué. La séparation effective de ces activités devrait être finalisée fin 2018, précise le groupe.

Cette nouvelle stratégie doit permettre de générer plus de valeur à long terme pour les actionnaires, selon Bruce Hemphill, le directeur général d' Old Mutual, cité dans un communiqué. Cette création de valeur passe notamment par une réduction des coûts au niveau du groupe qui, en 2015, se sont élevés à 80 millions de livres. " Nous avons quatre activités importantes et solides qui peuvent atteindre leur plein potentiel en les libérant des coûts et des contraintes du groupe, poursuit Bruce Hemphill. Ces activités enregistrent de solides performances, ont d' excellentes positions concurrentielles sur leurs marchés et un potentiel de croissance sous-jacent pour se développer davantage de manière indépendante. " A en croire le directeur général, cette nouvelle stratégie doit également permettre " à chaque activité d' accéder plus facilement aux marchés de capitaux pour financer leur croissance et ainsi être valorisée plus convenablement " . Alors que Nedbank et Old Mutual Asset Management sont déjà cotés en Bourse, cette scission d' activités pourrait conduire à l' introduction en Bourse d' autres filiales, ne cache pas Old Mutual. Le groupe a toutefois indiqué que, même s' il va toujours d' accompagner Nedbank dans son développement, il envisage de réduire sa participation majoritaire en " position minoritaire stratégique appropriée " .

Cette nouvelle orientation stratégique se traduit par des évolutions au sein de l' organigramme et de l' état-major du groupe. Ainsi, Paul Hanratty, qui a quitté ses fonctions de directeur des opérations et de " Executive Director " le 12 mars 2016, a accepté de continuer à jouer un rôle majeur dans la séparation des activités du groupe. Il travaillera ainsi sur la scission des activités jusqu' à la fin du mois de mai et il officiera en qualité de conseiller auprès de Bruce Hemphill jusqu' en septembre 2016, date à laquelle il quittera officiellement le groupe. Par la suite, Paul Hanratty devient consultant indépendant et il continuera de travailler avec Old Mutual en qualité de conseiller externe. En conséquence de ce changement, Ralph Mupita, directeur général d' Old Mutual Emerging Markets, sera désormais rattaché directement à Bruce Hemphill.

Par ailleurs, Rex Tomlinson va rejoindre le " Group Executive Committee " en qualité de " Group Chief of Staff " et il sera rattaché à Bruce Hemphill. L' intéréssé sera chargé de piloter les changements afin de rendre opérationnelle la nouvelle stratégie du groupe en travaillant en étroite collaboration avec les différents pôles d' activités et toutes les autres parties prenantes. Rex Tomlinson a précédemment travaillé pendant 5 ans comme directeur général adjoint de Liberty Holding en Afrique du Sud.

En outre, Old Mutual annonce le départ de Gail Klintworth qui, au cours des dernières années, a beaucoup œuvré sur les sujets de la relations clients, de la marque, du numérique, en introduisant les meilleures pratiques. " Ces fonctions seront désormais pilotées au sein de chaque activité " , précise Old Mutual. Dans ce contexte, après avoir assuré une transition en douceur de ces fonctions, Gail Klintworth " quittera le groupe pour poursuivre d' autres opportunités de carrière " , annonce le groupe.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant