OL Groupe réduit ses pertes

le
0
OL Groupe réduit ses pertes
OL Groupe réduit ses pertes

C'est l'heure des bilans dans le football français. Après les résultats positifs annoncés par l'Olympique de Marseille, c'est au tour d'un autre Olympique, Lyonnais cette fois-ci, de publier ses chiffres annuels pour la saison 2012-13. Et si le constat est moins florissant (ndlr : le chiffre d'affaires a reculé de 6% pour atteindre 137,6 millions d'euros) que pour le club olympien, OL Groupe va mieux. La holding qui chapeaute le club de Jean-Michel Aulas a ainsi réduit ses pertes nettes par rapport aux deux dernières années (20 M? de perte en 2012-13 contre 28 en 2011-12 et 35,4 en 2010-11). Un redressement relatif en partie dû à la vente massive de joueurs (+21% à 36,2 millions d'euros), ce qui compense partiellement le manque à gagner important de la non-participation à la Ligue des Champions (-30% à 101,4 millions d'euros).

Les ventes de joueurs ont réduit les pertes

On pense notamment aux ventes des cadres comme Hugo Lloris, parti pour dix millions d'euros à l'été 2012 du côté de Tottenham, ou Dejan Lovren pour huit millions à Southampton. Kim Källström (Spartak Moscou), Aly Cissokho (Valence), Jérémy Pied (Nice) et Anthony Martial (Monaco) ont également rapporté 17 millions d'euros. Sur les supports billetterie, partenariats, publicité, droits de télévision et produits de la marque, OL Groupe est en net recul. Dans le Progrès, Jean-Michel Aulas, le président lyonnais, a assuré que « les objectifs avaient été tenus », tout en comptant sur un retour à l'équilibre financier au terme de l'exercice 2013-14. En pleine tempête, « JMA » met tout en oeuvre pour garder à flot le bateau lyonnais. Parallèlement, c'est sportivement que les Gones doivent sortir de la crise. Mais là, c'est une autre histoire?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant