OL-ASSE : polémique autour de la banderole anti-Verts des Lyonnais

le
0
OL-ASSE : polémique autour de la banderole anti-Verts des Lyonnais
OL-ASSE : polémique autour de la banderole anti-Verts des Lyonnais

Les relations entre supporteurs lyonnais et stéphanois n'ont jamais été bonnes. Dimanche soir, lors du derby entre l'OL et l'ASSE (match nul 2-2), les premiers ont dévoilé une banderole anti-Verts depuis les tribunes du stade de Gerland à Lyon. En lettres géantes, ils ont adressé le message suivant à leurs homologues : «Un tramway fait votre fierté ? Ca vous change des charriots de la mine !». 

Seul problème : l'orthographe traditionnelle du mot «chariot» ne compte qu'un seul «r», et non deux comme l'ont écrit les Lyonnais... Si certains acceptent les deux «r», ni le Larousse ni le Robert ne l'admettent. 

pic.twitter.com/iRNzg7cYrX— Lucarne Opposée (@LucarneOpposee) April 19, 2015

Les supporteurs stéphanois ont donc sauté sur l'occasion pour se moquer des Lyonnais. «Retournez à l'école», «banderoles haineuses bourrées de faute», «Il faudrait déjà savoir écrire»... D'autres soulignaient le caractère méprisant du message des Lyonnais. Ces derniers sont d'ailleurs des habitués des références minières. En 2000, ils écrivaient déjà : «Les Gones inventaient le cinéma… Quand vos pères crevaient dans les mines».

les lyonnaises sortent des banderoles avec des fautes d'orthographe ! retournez à l'école #Inculte— FREEDOM #TeamOM (@FredericMorice) April 19, 2015

@CyrilDumoulin @JM_Aulas et fier aussi des banderoles haineuses bourrées de fautes d'orthographe et d'une violence sans nom ?— Pierrot (@PierrotOlivier) April 20, 2015

Le Virage Sud est toujours aussi fort en banderoles. #OLASSE pic.twitter.com/0Bq5iobt1m— Only Furiana ! (@LeForezLibre) April 19, 2015

Dommage que les derbys soient toujours ternis par des banderoles minables. La rivalité n'empêche pas le respect mutuel. #OLASSE— ThibaultG. (@ThibaultGtl) April 20, 2015

c'est vrai que les fautes d'orthographe ou de conjugaison sur les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant