Oklahoma City : Les confidences de Kevin Durant

le
0

Alors que le Thunder peut se hisser dès la nuit prochaine en finales NBA (3-2 en faveur d’OKC face à Golden State), Kevin Durant est revenu sur cette saison, ses doutes, et l’apport de ses coéquipiers.

Personne ne voyait le Thunder si fort dans ces play-offs. Pourtant, Durant, Westbrook et les autres tiennent la dragée haute à la meilleure équipe de la saison, à savoir les Warriors. Ils sont même venus à bout des Spurs en demi-finale, équipe qui n’a jamais été aussi forte en saison régulière. Dans une interview accordée à Sports Illustrated, Kevin Durant est revenu sur une saison plein de doutes. « On voyait San Antonio qui ne perdait pas, Golden State qui ne perdait pas et on se disait qu’on devait être comme ça aussi, a déclaré KD. J’étais chez moi, anxieux après deux défaites d’affilée. J’étais même anxieux après les victoires. On avait battu New York en prolongation et je me disais que tout était trop compliqué ».

Un collectif bien huilé

Mais ce renouveau du Thunder est dû à une équipe mieux fournie et qui a su trouver ses automatismes. Dans ces play-offs, beaucoup de joueurs se sont révélés et sont devenus essentiel au parcours d’OKC. Kevin Durant a adapté son jeu pour créer une osmose : « J’étais habitué à avoir le ballon dans les mains tout le temps, à marquer 35 points par match. Maintenant, il y a tous ces gars, Russ (Westrook), Enes (Kanter), Dion (Waiters), Serge (Ibaka), et notre équipe est meilleure ». Et même si Durant n’est plus le seul homme providentiel de cette équipe, il garde quand même ce rôle de franchise player, celui qui prend les shoots importants. « Quand j’ai des tirs, je dois être super efficace. Je ne peux pas dépenser trop d’énergie pour essayer de dunker sur les gens, a ajouté Kevin Durant. Je dois prendre chaque tir comme si c’était mon dernier, comme si c’était le tir de la gagne ».
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant