Okazaki fait vivre le rêve de Leicester

le
0
Okazaki fait vivre le rêve de Leicester
Okazaki fait vivre le rêve de Leicester

On ne sait pas quand ils vont se réveiller mais que le rêve est beau. Vainqueur à l'envie de Newcastle (1-0), Leicester s'est imposé ce lundi et porte son avance sur Tottenham à cinq points. Grâce à Okazaki, au coeur de Kanté et au bonnet de Ranieri. Comme des renards affamés.

Leicester 1-0 Newcastle

Buts : Okazaki (25e) pour Leicester

Il y a de l'amour. Celui d'un peuple qui ne cesse de blinder toujours plus les travées du King Power Stadium. Celui d'un entraîneur qui n'ose pas y croire derrière sa ligne. Il y a aussi la passion de la générosité, celui du coeur à l'ouvrage, de l'amour de la bataille. Et il y a, le reste. Le talent, la classe et le rêve. Ces gestes qui portent une troupe depuis maintenant sept mois. On jouait ce soir depuis un peu plus de vingt minutes quand la grâce a épousé l'envol de Shinji Okazaki. On se tait, on le regarde et on savoure. On déguste la retournée de l'attaquant japonais comme une série de shots que l'on s'enfile jusqu'à l'oubli. Le geste est génial, la finition est parfaite. Comme le souffle d'une foule d'amoureux, d'un peuple de rêveurs qui ne sait pas encore quand il va se réveiller. Mais qu'importe, Leicester vient de prendre cinq points d'avance sur Tottenham (1-0). Il ne reste maintenant que huit marches à grimper. Et une pizza à déguster.

L'Okazakiss


C'était le soir ou jamais. Celui où Newcastle doit se réveiller de sa terrible série de trois défaites consécutives. Celui aussi où Rafa Benítez, nommé vendredi sur le banc des Magpies, doit soigner son entrée et son retour en Angleterre. Alors l'entraîneur lâche ses premiers choix combinés aux blessures : Anita retrouve une place au milieu, Jack Colback décalé arrière gauche en l'absence de Paul Dummett et Mitrović choisi en pointe. De son côté, Leicester s'avance avec un onze classique et doit tenir le rythme imposé par les Spurs de Tottenham, vainqueurs dimanche face à Aston Villa (2-0). Alors d'entrée, les Foxes imposent leur scénario et laissent le ballon à Newcastle. Leicester aime subir, laisser le ballon à son adversaire mais ni Ayoze Pérez, ni Colback ne parviennent à convertir les occasions des Magpies face à une défense de renards bizarrement fragile. Les hommes de Ranieri sont en difficulté, ceux de Benítez imposent leur envie alors que l'Espagnol s'astreint à prendre des notes, à relever ses joueurs tombés devant la ligne de touche.








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant