Oi, America Movil, Telefonica préparent une offre sur Tim-sces

le
0

par Guillermo Parra-Bernal et Danilo Masoni SAO PAULO/MILAN, 31 octobre (Reuters) - Les opérateurs télécoms brésilien Grupo Oi OIBR3.SA , mexicain America Movil SAB AMXL.MX et espagnol Telefonica TEF.MC ont convenu de lancer une offre conjointe d'environ 32 milliards de reals (10,36 milliards d'euros) pour la prise de contrôle du deuxième opérateur mobile brésilien, TIM Participações TIMP3.SA , apprend-on vendredi de deux sources ayant une connaissance directe de la situation. L'accord n'est pas encore finalisé mais les trois sociétés ont accepté de présenter une offre unique à l'opérateur Telecom Italia TLIT.MI , qui possède environ 67% de TIM Participações, a indiqué la première source. L'offre prévoit une prime de 5% pour les actionnaires minoritaires et pour ceux ayant une part de contrôle dans le capital de Tim, précise-t-elle. Telecom Italia, qui réunit son conseil d'administration le 6 novembre pour examiner ses résultats trimestriels, n'a pas encore reçu d'offre pour Tim, a indiqué vendredi le président du groupe Giuseppe Recchi. L'opérateur basé à Rome a déclaré à plusieurs reprises que le Brésil restait un marché stratégique, mais qu'il envisagerait de vendre Tim en cas d'offre attractive. Une offre pourrait être présentée d'ici deux semaines, ont précisé les deux sources. La première a ajouté qu'Oi, America Movil et Telefonica espéraient que l'offre ne rencontrerait pas trop d'obstacles au titre de la réglementaton antitrust. Le titre de Grupo Oi a réalisé sa plus forte hausse en séance en six ans sur la nouvelle, qui a d'abord été rapportée par le journal brésilien Folha de S. Paulo. TIM Participações a gagné jusqu'à 18% après cette annonce. Si le rachat a bien lieu, les trois sociétés procéderont à l'éclatement de Tim, indique la première source. Cela leur donnerait un peu plus de marge de manoeuvre sur ce marché. America Movil aurait 40% de Tim, Oi prendrait 28% et Telefonica détiendrait environ 32%, indique la première source. America Movil, contrôlé par le milliardaire mexicain Carlos Slim, avait confirmé en septembre son intention de négocier avec Oi en vue d'une offre commune sur TIM. Une troisième source a dit à Reuters vendredi que Telefonica avait rejoint la table des négociations ces derniers jours. Néanmoins, l'opérateur madrilène a réaffirmé que son seul objectif à l'heure actuelle était d'intégrer le réseau fixe de GVT, racheté à Vivendi VIV.PA , en août. L'action Telecom Italia a pris 4,1% à Milan, Telefonica 2,6% et Telefonica Brasil VIVT4.SA , sa filiale brésilienne, 8,14% à Sao Paulo. America Movil prenait 0,28% à Mexico vers 19h50 GMT. Oi a terminé en hausse de 14,17% et Tim sur un gain de 15,33%. La banque d'investissement BTG Pactual BBTG11.SA est chargée de l'opération. America Movil, BTG Pactual, Oi et des représentants de Telefonica à Madrid et Sao Paulo ont refusé de commenter. TIM Participações a dit qu'il n'avait pas connaissance d'une offre. La filiale brésilienne de Telefonica, Telefonica Brasil, a annoncé dans un document déposé auprès des autorités boursières qu'elle n'était pas concernée par ces discussions autour de Tim. (Juliette Rouillon pour le service français, édité par Matthieu Protard)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant