OGM : lettre ouverte d'agriculteurs au gouvernement

le
0
Cinq fédérations de cultivateurs ont exposé leurs propositions sur l'exploitation d'OGM en France au premier ministre.

Le conseil d'État a donné raison à certaines fédérations d'agriculteurs qui demandaient l'annulation de l'interdiction de cultiver du maïs transgénique MON810 de la firme Monsanto en France. Toutefois, il est peu probable que cet OGM soit un jour cultivé dans les champs français: comme ses prédécesseurs, le ministre de l'Agriculture, Stéphane le Foll, a fait savoir qu'il prendra un nouvel arrêté pour renouveler l'interdiction de ce produit. Pour éviter un nouveau bras de fer, cinq fédérations d'agriculteurs se disent prêtes à accepter de ne pas contester une nouvelle interdiction du MON810 en France à condition que le gouvernement ouvre le débat sur une possible exploitation d'autres OGM.

La Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA), l'Association Générale des Producteurs de Maïs (AGPM) et trois autres associat...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant