OGM : le réquisitoire des académies

le
0
Six académies dénoncent les «insuffisances» de l'étude française montrant la toxicité d'un maïs OGM sur des rats et parlent de «faute grave».

«Non-événement scientifique», «insuffisances de méthodologie et d'interprétation», «faute grave»: les six académies nationales d'Agriculture, de Médecine, de Pharmacie, des Sciences, des Technologies, et Vétérinaire ont sorti l'artillerie lourde pour dénoncer dans un communiqué commun, diffusé vendredi en fin de matinée, l'étude sur les rats nourris aux OGM qui avait défrayé la chronique le mois dernier.

Ces travaux publiés par l'équipe du Pr Gilles-Éric Séralini, biologiste à l'université de Caen, dans la revue Food and Chemical Toxicology, prétendent démontrer que des rats nourris pendant deux ans avec le maïs transgénique NK 603 de Monsanto ou exposés à de faibles doses du désherbant auquel il résiste, ont développé de spectaculaires tumeurs cancéreuses ainsi que de graves pathologies hépatiques et rénales. De quoi susciter un vif émoi dans l'opinion.

Après avoir critiqué, la conception «inadaptée» du plan d'expérience, le choix de la m

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant