OGM : le maïs Mon 810 au coeur du débat

le
0
La Commission européenne «devrait» renouveler son homologation.

L'interdiction de cultiver du maïs transgénique MON 810 en France, l'une des mesures phares du Grenelle de l'environnement, pourrait devenir bientôt caduque. Le commissaire européen à la Santé et aux Consommateurs, John Dalli, vient en effet de déclarer dans une interview à l'agence de presse Reuters que, «d'ici à la fin de l'année», la Commission «devrait» renouveler pour dix ans la licence de ce maïs porteur du gène insecticide Bt. Cette décision aurait pour conséquence d'annuler ipso facto la clause de sauvegarde mise en place par la France en février 2008. Du coup rien, en théorie, n'empêcherait les agriculteurs français de réutiliser ce maïs produit par la firme américaine Monsanto dès le printemps 2011, en particulier dans les régions du Sud-Ouest où les insectes ravageurs (pyrales et sésamies) occasionnent de grosses pertes. Rappelons que lors de la campagne 2007, soit juste avant l'interdiction, environ 30.000 hectares de maïs avaient été se

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant