OGM : l'Agence de sécurité alimentaire européenne confirme le rejet de l'étude Séralini

le
0
OGM : l'Agence de sécurité alimentaire européenne confirme le rejet de l'étude Séralini
OGM : l'Agence de sécurité alimentaire européenne confirme le rejet de l'étude Séralini

Dans un communiqué l'Agence vient d'annoncer sa position. Elle estime que " les lacunes importantes constatées dans la conception et la méthodologie d'un article rédigé par Séralini et al. dans la revue Food and Chemical Toxicology impliquent que les normes scientifiques acceptables n'ont pas été respectées et, par conséquent, qu'un réexamen des évaluations précédentes de la sécurité du maïs génétiquement modifié NK603 n'est pas justifié ".

L'article du Pr Séralini et al. dans la revue Food and Chemical Toxicology concluait à la toxicité potentielle du maïs génétiquement modifié NK603 et d'un herbicide contenant du glyphosate (Round Up de Monsanto), se traduisant par une augmentation de tumeurs cancéreuses chez les rats.

Cette déclaration finale de l'EFSA prend en considération les évaluations de l'article réalisées par les organisations de six États membres de l'UE: l'Allemagne, la Belgique, le Danemark, la France, l'Italie et les Pays-Bas.

Le fait que 130 ONG aient pointé que les principales critiques de cette étude proviennent des membres des comités d'évaluation à l'origine de l'autorisation dudit maïs n'a pas ébranlé les certitudes de l'EFSA.

Et nous ne savons toujours pas quelles sont les études d'évaluation des risques sur la santé et l'environnement qui ont conduit à l'autorisation (culture ou importation) dans l'Union européenne des OGM et des pesticides...

Mathilde Emery

(...) Lire la suite de l'article
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant