OFI Private Equity Capital : Comptes consolidés semestriels – 30 juin 2009

le
0

Communiqué

Progression du chiffre d’affaires (pro forma) en croissance de 5,6 % à 151 M€

Solide rentabilité : EBITDA de 25 M€ soit

une marge opérationnelle de 16,2 %

Le Conseil de Surveillance d’OFI Private Equity Capital, réuni le jeudi 24 septembre, a examiné les comptes semestriels 2009 consolidés arrêtés par son Gérant OFI Private Equity.

Olivier Millet, Président du Directoire d’OFI Private Equity, a déclaré : «Le groupe de sociétés animé par l’équipe d’OFI Private Equity Capital a connu une bonne résistance au cours du 1er semestre 2009, avec un chiffre d’affaires consolidé de 151 M€, +5,6 % (en pro forma) et une rentabilité opérationnelle en amélioration à 25 M€, soit une marge d’EBITDA de 16,2 %

L’endettement net consolidé est en diminution de 8 % sur le 1er semestre à 265 M€. Rappelons que l’endettement net de la société mère OFI Private Equity Capital n’est que de 31 M€ et que le solde de 234 M€ est souscrit par chaque société du portefeuille, sans recours vis-à-vis d’OFI Private Equity Capital.

Ces solides performances financières reposent sur une très bonne gestion des critères financiers mais aussi des critères extra financiers (l’environnement, le social et la gouvernance (ESG), ce qui démontre la capacité d’OFI Private Equity Capital à sélectionner des entreprises d’une grande qualité individuelle, leader sur leur segment de marché, et gérées par des équipes de management de premier plan.

Le modèle économique d’OFI Private Equity Capital, investisseur dans un groupe diversifié de sociétés dans des secteurs B to B et B to C démontre ainsi sa valeur en période d’environnement économique défavorable.

Nous sommes confiants sur le second semestre quant à la poursuite des performances enregistrées depuis le début de l’année 2009. »

> resultats semestriels 2009 consolides

Au 30 juin 2009, les états financiers consolidés du Groupe OFI Private Equity Capital comprennent la société mère, OFI Private Equity Capital ainsi que les sociétés opérationnelles suivantes dans lesquelles le Groupe exerce le contrôle :

· DESSANGE International - leader mondial de la haute coiffure et de l’esthétique (1 000 salons)

· Financière de Siam – un des leaders mondiaux en solutions d’étanchéité de haute technologie pour industrie de pointe

· IMV Technologies – leader mondial en biotechnologies de la reproduction animale

· Léon de Bruxelles – un des leaders français de la restauration à thème (brasserie belge - 53 restaurants)

· Gault & Frémont – leader français de l’emballage carton pour la boulangerie, viennoiserie et pâtisserie

· Fondis Electronic – leader français des matériels d’analyse et de diagnostic portatif pour l’industrie et l’immobilier

* Rappelons également qu’OFI Private Equity Capital est actionnaire minoritaire de quatre autres sociétés : Mors Smitt, Crédirec, Groupe BFR et Axson Technologies.

La consolidation par intégration globale des filiales opérationnelles, qui constituent des participations de private equity du portefeuille d’OFI Private Equity Capital, a pour conséquence la prise en compte de 100% de leurs actifs, passifs et éléments de résultat dans les comptes consolidés du Groupe, et celle des intérêts minoritaires dans les capitaux propres uniquement. De ce fait, son activité d’investissement en private equity peut se lire dans l’ANR (économique) présenté dans la partie Actif Net Réévalué au 30 juin 2009.

Les éléments du résultat consolidé sont les suivants :

Le résultat net de la période intègre :

· l’entrée en périmètre de consolidation au cours du 2ème semestre 2008 de 4 des 7 sociétés en périmètre du 1er semestre 2009, Léon de Bruxelles, Gault et Frémont, Fondis et Dessange.

· la déconsolidation au 1er janvier 2009 du groupe Grand Sud Soho[1], qui a eu pour effet de dégager un produit de déconsolidation en ligne « Autres produits et charges opérationnels » de 13,7M€.

Le résultat au 30 juin 2009 se décompose ainsi :

• le chiffre d’affaires est en hausse, passant de 143M€ (en pro forma) à 151,2M€ au 1er semestre 2009.

• l’EBITDA progresse également, de 20,7M€ en pro forma 2008 à 24,7M€, faisant ressortir une marge opérationnelle de 16,2 % du chiffre d’affaires, confirmant la bonne résistance des sociétés du portefeuille.

• les dotations aux amortissements et provisions comprennent notamment l’impact de l’amortissement des incorporels pour 2,4 M€.

• les autres produits et charges opérationnels comprennent notamment le produit de déconsolidation de la participation Groupe Grand Sud (Soho), pour 13,7 M€.

• après prise en compte du coût de l’endettement net et de l’impôt sur les sociétés, le résultat net s’élève à 14,3 M€, et 0,5 M€ hors impact déconsolidation du Groupe Grand Sud (Soho).


[1] Pour rappel, confère Note 6.1.2.1 des comptes semestriels, les comptes au 31/12/2008 avaient été impactés par l’application des normes IFRS sur le traitement du groupe Grand Sud (Soho). Ces normes ont rendu obligatoire la constatation en perte groupe de la part des minoritaires (41%), sur la base des valeurs comptables, alors même qu’OFI Private Equity Capital n’était exposé qu’à hauteur de son investissement, 14,5M€. Par application de la norme IAS 27, une perte de 12,7M€ avait été constatée en Résultat part groupe.

Le bilan consolidé se présente ainsi :

L’actif comprend notamment :

· 153,1 M€ d’écarts d’acquisition, dont 40,9 M€ en cours d’affectation définitive (acquisition Dessange réalisée en juillet 2008). Sur le semestre, les goodwills constatés lors des acquisitions Fondis, Gault & Frémont, Dessange et Novus ont été affectés, pour un total de 49,5 M€.

· 202,5 M€ d’autres actifs incorporels, comprenant essentiellement les valorisations des marques, relations clients et droits au bail des participations.

· 10,6 M€ d’actifs financiers en juste valeur par résultat, correspondant à la valorisation des participations minoritaires du portefeuille, en equity et mezzanine.

La variation des capitaux propres avant résultat de la période est liée essentiellement à la distribution du dividende versé par OFI Private Equity Capital (1,6 M€).

L’endettement financier net est en baisse à 265,1 M€ (336,7 M€ de dettes financières minoré de 71,6 M€ de trésorerie) contre 288,1M€ au 31 décembre 2008, soit une diminution de 23 M€.

Cet endettement comprend :

· l’endettement net souscrit par la société OFI Private Equity Capital:

o un emprunt obligataire de 31,5 M€ (intérêts compris) à échéance 2013

o un emprunt bancaire de 15 M€ souscrit en 2007 à échéance septembre 2010

o une trésorerie disponible de 15 M€.

· l’endettement souscrit par les sociétés du portefeuille, sans recours sur la société OFI Private Equity Capital :

o les emprunts bancaires souscrits dans le cadre des montages de reprise, ou dans le cadre du financement de leur activité, pour 229,1 M€.

o les emprunts obligataires de type mezzanine, junior et senior pour 61M€

o la trésorerie pour 56,6 M€.

* Le classement courant / non courant a été affecté par un reclassement de dettes non courantes, à plus d’un an, en dettes courantes, à moins d’un an, par application des normes IFRS et des Recommandations de l’AMF. Les dettes des 2 sociétés pour lesquelles une renégociation des contrats est en cours ont été classées en court terme, pour un montant total de 76,3M€, alors même que les contrats bancaires ne prévoient pas l’exigibilité automatique des dettes, que les banques n’ont pas notifié l’exigibilité de ces dettes, que les sociétés n’ont pas été sur la période en situation de difficultés de trésorerie (leurs échéances de remboursement ayant été respectées sur la période), et que les contrats bancaires sont en cours de renégociation.

rappel de l’ACTIF NET RÉÉVALUÉ AU 30 JUIN 2009, publié le 30 juillet 2009

L’ANR au 30 juin 2009 s’élève à 99,8 millions d’euros soit 16,86 € par action, stable par rapport à l’ANR au 31 mars de 16,91 € par action. Il se réparti ainsi :

M€

Par action

Portefeuille de private equity - participations majoritaires

127,9

21,6 €

Portefeuille de private equity - participations minoritaires

10,2

1,7 €

Autres

1,1

0,2 €

Portefeuille de trésorerie

15,0

2,5 €

Autres actifs, investissements historiques et autres passifs

-54,4

-9,2 €

Total

99,8

16,8 €

Depuis l’augmentation de capital de juillet 2007, l’ANR par action résiste malgré le contexte défavorable, reflétant la valeur des sociétés en portefeuille.

Le cours de bourse affiche une décote de 68% :

> RAPPEL DES FAITS MARQUANTS DU 1ER SEMESTRE 2009

Le premier semestre 2009 a été très actif pour OFI Private Equity Capital :

- cession Auto Escape pour un montant de 1,6 M€, soit un montant de 0,5M€ supérieur à la valorisation 31 décembre 2008.

- syndication d’une partie de l’investissement dans Dessange International. La cession des titres a été réalisée à une prime de 28% par rapport au prix de revient. Cette opération a été basée sur un accord de partenariat pour le développement de Dessange en Chine.

- acquisition par Fondis de la société Bioritech, distributeur de produits d’analyse de l’eau. La société, très présente chez les laboratoires d’analyses départementaux, a également pour clients des grands comptes comme Veolia et Evian. Cette croissance externe positionnera Fondis sur le secteur porteur de l’eau grâce à l’acquisition d’une marque reconnue bénéficiant d’une base de clients importante.

- retrait de cote de Léon de Bruxelles, clôturant l’opération d’acquisition démarrée par le rachat d’un premier bloc de 39,71% en avril 2008 et l’OPA lancée en juin 2008. C’est le second investissement avec sortie de cote pour OFI Private Equity Capital, après IMV Technologies en 2007.

- difficultés du Groupe Grand Sud (Soho) qui ont conduit à la mise en redressement judiciaire des filiales opérationnelles. Au 31 mars 2009, l’investissement du Groupe Grand Sud (Soho) est totalement provisionné.

- la distribution de dividendes de 0,27€ par action.

Conçue en septembre 2005 et déployée depuis, la stratégie d’investissement d’OFI Private Equity Capital est concentrée sur des opérations de LBO secondaire sur des entreprises françaises avec des valeurs d’entreprises comprises entre 15 et 75 millions d’euros, en investissant en equity et dette mezzanine.

> PUBLICATION du rapport financIer semestriel 2009

OFI Private Equity Capital a publié son rapport financier semestriel 2009, qui est disponible sur son site internet : www.ofi-pecapital.com

> ASSEMBLEE GENERALE du 23 septembre 2009

L’Assemblée générale extraordinaire réunie le 23 septembre 2009 a approuvé la réduction du capital pour un montant de 29 883 799 euros par réduction du nominal de l’action à 4,95€ par affectation à un compte de réserves indisponibles, aux fins de régularisations des décisions de distribution de dividendes prises par l’Assemblée générale ordinaire du 4 juin 2009.

> Perspectives

La fin de l’exercice 2009 devrait permettre aux entreprises du portefeuille de consolider leurs positions de leader. Dans ce contexte, OFI Private Equity Capital concentrera ses ressources financières dans l’accompagnement de ces dernières en soutenant tout particulièrement leurs projets de croissance externe qui, actuellement à l’étude, pourraient se réaliser fin 2009 ou au cours du premier semestre 2010.

Par ailleurs, les 12 prochains mois devront également permettre de poursuivre le « deleverage » des dettes bancaires au bilan des sociétés du portefeuille, créant, à performance économique et multiple constant, un effet mécanique positif sur l’ANR.

Calendrier prévisionnel

ANR (économique) au 30 septembre 2009 : 6 novembre 2009

Fiche signalétique :

Code : OPEC

NYSE Euronext Paris, Compartiment C

Code ISIN : FR0000038945

Nombre de titres : 6 151 542

Flottant : 36,72 %

Pour plus d’informations, merci de consulter le site : www.ofi-pecapital.com

* ANR économique : Il est rappelé que les comptes consolidés en normes IFRS intègrent l’évolution du périmètre de la Société, notamment la consolidation des FCPR OFI PEC 1 et OFI PEC 2, les sociétés IMV Technologies, Siem Supranite, The Flexitallic Group, Inc., Léon de Bruxelles, Gault & Frémont et Fondis Electronic ainsi que leurs holdings d’acquisition respectives. Afin de permettre une plus grande lisibilité et comparabilité dans le temps, OFI Private Equity Capital publie trimestriellement un actif net réévalué économique (« ANR économique »). Cet ANR économique est un indicateur financier qui reflète la performance de la société en tant que sa vraie fonction économique de société d’investissement. L’ANR économique est calculé sur la base des comptes consolidés de la Société sur un périmètre de consolidation restreint en intégrant seulement la Société OFI Private Equity Capital et les FCPR OFI PEC 1 et OFI PEC 2, les participations des FCPRs étant valorisées en tant qu’instruments financiers en juste valeur par résultat. Compte tenu d’un périmètre de consolidation différent, l’ANR économique n’est pas strictement comparable aux comptes consolidés de la Société. Plus de détail sur la méthodologie de l’ANR (économique) peuvent se trouver dans le Document de référence de la Société, qui est disponible sur son site internet.

> à propos d’ofi private equity capital

OFI Private Equity Capital, société cotée sur NYSE Euronext (Compartiment C) (Code OPEC) est la société d’investissement de la société de gestion OFI Private Equity, qui investit en equity et en mezzanine dans des sociétés françaises, dont les valorisations sont comprises entre 15 et 75 millions d’euros, ayant déjà fait l’objet d’une première opération de capital transmission (LBO secondaire).

OFI PRIVATE EQUITY:GROUPE OFI:BRUNSWICK: Olivier Millet · +33 (0) 1 40 68 17 50 · omillet@ofi-privateequity.fr
Jean-François Mallinjoud · +33 (0) 1 40 68 67 94 · jmallinjoud@ofi-privateequity.fr
Anne-Françoise Lacoste · +33 (0) 1 40 68 17 66 · alacoste@ofi-am.fr
Agnès Catineau · + 33 (0) 1 53 96 83 83 · acatineau@brunswickgroup.com
Benoît Grange · + 33 (0) 1 53 96 83 83 · bgrange@brunswickgroup.com

OFI PRIVATE EQUITY CAPITAL
12, rue Clément Marot 75008 Paris
www.ofi-pecapital.com
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant