Offrez-vous la maison de Michel-Ange dans les collines toscanes

le
0

EN IMAGES - Attendez-vous à voyager des siècles en arrière. L’artiste de la Renaissance a vécu dans cette maison dans les années 1550. À l’intérieur, rien n’a changé. Ou presque...

Voilà un bien immobilier chargé d’histoire et d’intensité romanesque! Parce que l’un de ses propriétaires, il y a plusieurs centaines d’années, a laissé sur terre une empreinte indélébile: Michelangelo di Lodovico Buonarroti Simoni (dit Michel-Ange) a acheté cette maison en 1549, à l’âge de 72 ans. Soit 30 ans après avoir terminé les célébrissimes fresques de la chapelle Sixtine. Par la suite, cette maison est restée dans la famille du peintre durant plus de 300 ans.

L’artiste de génie y a pour sa part vécu durant quelques années... Depuis son passage, cette propriété rurale a conservé toute sa couleur locale. L’authenticité de la Toscane, située à mi-chemin entre Florence et Sienne. L’actuel propriétaire a également restauré cette maison de charme, qui est désormais mise en vente pour 7,6 millions de dollars par Handsome Properties International.

Situé sur un terrain de plus de 2,5 hectares perchée sur les collines, cette demeure dont la surface avoisine les 1200 mètres carrés a donc tout pour plaire à un riche investisseur.

Trois bâtiments et une tour du XIe siècle

Ces 1200 mètres carrés sont répartis sur trois bâtiments et une tour qui date du XIe siècle! À cette couleur locale toscane et son ancien illustre propriétaire, il faut donc ajouter une architecture qui n’a pas été dénaturée... Les grandes cheminées en pierre sont celles d’époque, tout comme les poutres apparentes et les plafonds voutées. La propriété comporte huit chambres et sept salles de bains. Toutes ces pièces ont gardé leur authenticité.

Naturellement, tous les objets et fonctionnalités modernes sont utilisables! Mais ils ne sont relégués qu’au second plan, l’authenticité prenant absolument toute la place. Quand on entre dans la cuisine, cette patine prend même des airs rustiques! On voyage plusieurs siècles en arrière. À l’extérieur, on trouve un immense verger avec des oliviers, des citronniers, et des vignes qui font un excellent Chianti... Vous êtes tombé sous le charme? Nous aussi.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant