Offre internet de Free : le gendarme des télécoms n'y croit pas

le
0
Offre internet de Free : le gendarme des télécoms n'y croit pas
Offre internet de Free : le gendarme des télécoms n'y croit pas

Le «débit en fibre optique le plus rapide en Europe sans changer de prix». C'est l'offre alléchante que défendait ce mardi Xaviel Niel, le patron du groupe Iliad, coutumier de la surenchère. Au point de s'attirer régulièrement les foudres de ses concurrents, de la Répressions des fraudes, de l'UFC-Que Choisir et cette fois encore de l'Autorité de régulation des télécoms (Arcep).

Quelques heures après la prometteuse annonce, le régulateur a en effet adressé une critique directe à l'opérateur Free, qu'il accuse d'enjoliver les performances de cette dernière offre. Une démarche très inhabituelle puisque l'Arcep ne réagit que très exceptionnellement pour condamner une offre commerciale sortie dans la journée.

Dans un communiqué, le gendarme des télécommunications a ainsi estimé que les performances promises par la filiale d'Iliad étaient «de nature à induire en erreur les utilisateurs». Le groupe a annoncé qu'il «augmentait le débit fibre optique de ses abonnés Freebox Revolution à 1 gigabit/seconde en réception, et 200 megabits/seconde en émission». Une hausse qu'il prétendait «automatique».

L'Acerp s'inscrit en faux : «Sauf à ce que Free ait massivement investi, en août et septembre 2013, dans l'amélioration de ses capacités d'interconnexion, ses annonces de ce jour ne correspondent pas à l'expérience des utilisateurs qui visionneront des vidéos en ligne». En outre, un tel débit est «tributaire non seulement du dimensionnement du réseau d'accès sur lequel Free communique aujourd'hui, mais dépend aussi du dimensionnement de l'ensemble de son infrastructure (collecte, interconnexion...)», précise l'autorité de régulation.

Sans parler de la promesse de pouvoir bénéficier, sans augmentation du tarif de l'abonnement, de la technologie VDSL2 qui permet d'avoir une connexion plus rapide depuis le réseau cuivre classique. D'autant que Free a illustré son communiqué par une courbe de débits ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant