Offre de SFR sur Bouygues Telecom : Valls fixe cinq conditions à une reprise

le , mis à jour à 19:13
4
Offre de SFR sur Bouygues Telecom : Valls fixe cinq conditions à une reprise
Offre de SFR sur Bouygues Telecom : Valls fixe cinq conditions à une reprise

Matignon s'invite à la table des négociations, dans l'épineux dossier du rachat de Bouygues Télécom. Le Premier ministre Manuel Valls a ainsi posé cinq conditions à un rapprochement entre les opérateurs Numericable-SFR et Bouygues Telecom, dont la préservation de l'emploi, l'investissement et la qualité de service pour le consommateur, lors d'une visite lundi dans une entreprise du Val-d'Oise.

«Toute opération qui ne répondrait pas à ces enjeux majeurs ne peut pas avoir le soutien du gouvernement», a-t-il affirmé, citant l'emploi, l'investissement, la vente des fréquences, l'innovation et la qualité de service. «Nos priorités pour le secteur des télécoms sont claires : c'est l'emploi, qui doit être préservé et développé; l'investissement (...) parce qu'il faut couvrir tout le territoire avec le déploiement de la fibre, la 3G sur tout le territoire d'ici la fin 2016; la vente des fréquences pour développer la 4G; l'innovation parce qu'il faut investir dans l'avenir et évidemment la qualité de service pour le consommateur», a-t-il énuméré.

«Tous les opérateurs télécoms doivent répondre à ces enjeux», a prévenu Manuel Valls, ajoutant que le gouvernement «sera très attentif à ce qu'il n'y ait pas de casse sociale». «La croissance est au rendez-vous, la baisse du chômage pas encore, tous les acteurs doivent participer -c'est ça le patriotisme économique- au redressement de notre pays», a-t-il souligné à l'attention du groupe Altice, maison mère de Numericable-SFR, qui offre 10 milliards d'euros pour racheter Bouygues Telecom. «Nous ne pouvons pas favoriser des opérations qui se solderaient par du chômage et par la perte de qualité dans le domaine des opérateurs télécoms», a encore dit le Premier ministre, appelant à un «dialogue entre les différents opérateurs».

VIDEO. SFR/Bouygues: UFC-Que Choisir craint une hausse des tarifs

Le Premier ministre a fait cette déclaration alors que le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Pathor le lundi 22 juin 2015 à 20:02

    Alors soit c'est du vent, (pour calmer les syndicats..) soit il est très naïf (ce qui m'étonnerai!)

  • Pathor le lundi 22 juin 2015 à 20:00

    " -c'est ça le patriotisme économique- au redressement de notre pays.." valls fait appel au patriotisme d'un patron dit français mais dont les entreprises sont au Luxembourg, à Guernesey, et qui habite en Suisse..!?

  • jackie le lundi 22 juin 2015 à 19:11

    que c'est privé, désolé

  • jackie le lundi 22 juin 2015 à 19:11

    il me semble que ce n'est pas privé, balayons devant chez soi avant toutes choses,