Offre de 7,7 milliards d'euros de Vodafone sur Kabel Deutschland

le
0
VODAFONE FAIT UNE OFFRE DE 7,7 MILLIARDS D'EUROS SUR KABEL DEUTSCHLAND
VODAFONE FAIT UNE OFFRE DE 7,7 MILLIARDS D'EUROS SUR KABEL DEUTSCHLAND

LONDRES (Reuters) - Vodafone annonce lundi avoir conclu un accord avec Kabel Deutschland en vue du rachat du câblo-opérateur allemand pour un montant de 7,7 milliards d'euros, renchérissant ainsi sur la contre-offre de dernière minute de l'américain Liberty Global.

Le groupe britannique, numéro deux mondial de la téléphonie mobile, offre un prix de 87 euros par action en numéraire, faisant le pari de la télévision et des services fixe pour protéger sa base de clientèle en Europe.

Vodafone, qui réalise sa plus grosse opération depuis son entrée en Inde en 2007, financera l'opération avec sa trésorerie actuelle et avec des lignes de crédit bancaires non encore utilisées.

Il y a une semaine, Kabel Deutschland avait dit avoir reçu une offre préliminaire de Liberty Global de 85 euros par action, soit 7,5 milliards.

Le groupe allemand avait auparavant rejeté une première proposition de 7,2 milliards soumise par Vodafone.

Comme Vodafone a annoncé que le conseil de Kabel Deutschland allait recommander son offre, Liberty Global, qui a multiplié les acquisitions en Europe ces derniers temps, est vraisemblablement hors jeu.

"La demande des ménages et des entreprises allemands pour des services à haut débit continue de croître de manière substantielle (...)", note dans un communiqué Vittorio Coloa, directeur général de Vodafone.

"Le rapprochement de Vodafone Allemagne et de Kabel Deutschland nous permettra d'améliorer notre offre pour répondre à ces besoins."

L'entité résultant de la fusion des deux sociétés pèsera un chiffre d'affaires (pro forma) de 11,5 milliards d'euros, avec 32,4 millions de clients mobiles, cinq millions d'abonnés au haut débit et 7,6 millions de clients télévision.

Vodafone a dit anticiper des synergies annuelles de 300 millions d'euros (hors coûts d'intégration) à partir de la quatrième année suivant la finalisation de la fusion.

Kate Holton, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant