Office Depot ferme encore 300 magasins après des ventes en berne

le
0
    * 300 fermetures de plus sur les 3 prochaines années 
    * Dividende de 2,5 cents au titre du T2 
    * Prévisions 2016 revues en baisse 
    * L'action en hausse de 1,2% en avant-Bourse 
 
 (Actualisé avec précisions) 
    3 août (Reuters) - Office Depot  ODP.O , confronté à une 
baisse de ses ventes, a annoncé mercredi la fermeture de 300 
magasins supplémentaires sur les trois prochaines années dans le 
cadre d'une restructuration qui vise à réduire ses coûts de 250 
millions de dollars (223 millions d'euros) d'ici la fin 2018. 
    L'action du distributeur de fournitures de bureau s'apprécie 
de 1,2% dans les échanges d'avant-Bourse à Wall Street. 
    Office Depot, qui a dû renoncer en mai à son projet de 
fusion avec Staples  SPLS.O  en raison de l'opposition des 
autorités antitrust, avait déjà fermé 400 points de vente aux 
Etats-Unis lors des derniers mois. 
    Le groupe a fait état mercredi d'une baisse de 6,5% de son 
chiffre d'affaires au deuxième trimestre, à 3,22 milliards de 
dollars, en ligne avec les attentes des analystes. 
    Il s'agit du septième trimestre consécutif de recul de ses 
ventes, Office Depot pâtissant comme Staples de la concurrence 
du e-commerce, notamment d'Amazon.com  AMZN.O , et de la grande 
distribution qui proposent des rabais sur les fournitures 
scolaires et de bureau. 
    En plus de la fermeture de magasins, le distributeur prévoit 
de réduire ses coûts en revoyant à la baisse ses dépenses 
d'approvisionnement et de gestion, et il annonce son intention 
d'explorer des "alternatives stratégiques" pour ses activités 
européennes. 
    Home Depot comptait 1.513 magasins en Amérique du Nord à la 
fin du deuxième trimestre, et environ 1.800 dans le monde. 
    Le groupe de Boca Raton (Floride) a réduit sa prévision de 
bénéfice opérationnel ajusté à 450-470 millions de dollars pour 
l'ensemble de 2016, au lieu de 500 millions précédemment, en 
citant "l'impact adverse sur les ventes" du processus de 
rapprochement avorté avec Staples. 
    Il a en outre réduit son budget d'investissement 2016 de 75 
millions de dollars, le ramenant à quelque 175 millions. 
    A l'intention de ses actionnaires, Home Depot a toutefois 
initié un dividende trimestriel de 2,5 cents par action et 
annoncé plus que doubler son programme de rachat d'actions pour 
le porter à 250 millions de dollars au lieu de 100 millions. 
    Sur les trois mois à fin juin, l'enseigne a réalisé un 
bénéfice net de 210 millions de dollars, soit 38 cents par 
action, contre une perte de 58 millions (11 cents/action) un an 
plus tôt. 
    Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action ressort 
à 3 cents par action, inférieur de moitié au consensus établi 
par Thomson Reuters I/B/E/S. 
 
 (Gayathree Ganesan à Bangalore, Benoît Van Overstraeten et 
Véronique Tison pour le service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant