Oeuvres d'art : tirez parti des largesses du fisc

le
5

(lerevenu.com) - Outre le plaisir de contem­pler dans son salon une sculpture de Niki de Saint Phalle, une estampe de l'artiste japonais Hokusai ou une commode du XVIIIe siècle, l'acquisition d'une œuvre d'art s'accompagne souvent d'avantages fiscaux qui contrebalancent le prix de la passion. Leurs mécanismes ne sont pas toujours bien connus. Le Revenu vous présente les principales réductions, déductions et exonérations auxquelles vous pouvez prétendre.

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sidelcr le lundi 17 nov 2014 à 10:14

    Sans parler des rétro commissions probables , car acheter des milliers d'euros une " œuvre "digne d'un gosse de trois ans me laisse rêveur . Vive les fondations bidons :-)

  • heimdal le samedi 15 nov 2014 à 18:47

    Une honte cette niche fiscale de riches !

  • pichou59 le samedi 15 nov 2014 à 17:46

    les travailleurs laborieux ne remplissent pas la déclaration 2048M

  • lsleleu le samedi 15 nov 2014 à 11:05

    Tous les RMISTES vont se précipiter sur ces largesses alléchantes.

  • fignar le samedi 15 nov 2014 à 10:10

    Encore un article assez approximatif du Revenu qui confond déduction d’impôt et réduction du revenu imposable .La fiscalité est un domaine précis qu'il convient de faire traiter par des journalistes compétents