Odo, un jeans anti-tâche et anti-odeur qui n'a pas besoin d'être lavé

le
0
Le tissu du jean Odo évite les mauvaises odeurs en intégrant des molécules d'argent dans ses fibres. (odo)
Le tissu du jean Odo évite les mauvaises odeurs en intégrant des molécules d'argent dans ses fibres. (odo)

(Relaxnews) - Développé par une petite start-up américaine Odo, ce jeans high-tech, qui dispose d'une technologie auto-nettoyante et intâchable, explose le compteur des participations sur la plate-forme de financement Kickstarter (150.000 dollars). Il devrait être commercialisé en juin 2016.

Sur le denim, la toile des jeans, les liquides, soda, café et même miel, glissent au lieu de s'incruster. Le scénario est digne d'un film de science-fiction, mais l'innovation est bien réelle. À l'origine de ce jeans, Salman Choudhry, un Américain d'origine pakistanaise qui a travaillé cinq ans dans l'industrie textile. Sa start-up Odo, a mis au point un tissu à la surface irrégulière composé de millions de petits picots. Résultat: les molécules rebondissent sur chacun d'entre eux et ne pénètrent pas dans le textile.

Plus étonnant encore, la capacité du jeans à s'autonettoyer sans jamais laisser d'odeurs. Pour parvenir à ce résultat, l'entreprise s'est inspirée d'une technologie propre aux combinaisons des cosmonautes. L'ingrédient miracle est l'argent qui limite la prolifération des bactéries. Les ions d'argent pénètrent les bactéries et empêchent leur division cellulaire, et donc leur multiplication. Les grains d'argent (10 à 15 grammes par jeans) sont mélangés aux fibres textiles durant leur fabrication et perdureraient dans le temps, selon l'entreprise.

Aux propriétés anti-tâche et anti-odeur, s'ajoute un argument environnemental massif. Selon Odo, le lavage annuel d'un pantalon représente 7.200 verres d'eau. "Ne pas laver son jeans durant un an représente une économie qui équivaut à 5 ans de consommation d'eau potable pour un homme", explique la société.

Le projet a été présenté sur la plate-forme de financement collaboratif Kickstarter en décembre dernier. L'objectif était de recueillir les 9200 euros nécessaires pour lancer la production. À ce jour, la somme se monte à près de 200.000 euros.

Il y a peu, les contributeurs pouvaient commander leur jeans "intachable" pour 92 euros, mais il est désormais en rupture de stock. Pour se faire un avis définitif, les acheteurs devront attendre juin prochain, date des premières livraisons en magasin (138 euros). En revanche, t-shirts et chaussettes dotées des mêmes technologies sont disponibles sur la plate-forme (33 et 23 euros). De quoi se faire une première idée et de laisser reposer son lave-linge.

Retrouver la campagne pour le jeans Odo sur www.kickstarter.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant