Oddo AM surpondère les actions

le
0
(NEWSManagers.com) - L' optimisme n' étant pas encore de saison, les gérants d' Oddo Asset Management tentent de cultiver une certaine sérénité. Ils avaient placé l' année 2010 sous le signe de Janus, avec les fameuses deux faces, l' une souriante, l' autre grimaçante. La face souriante semble derrière nous. En tout cas, la crise financière a repris du service et déstabilisé des marchés boursiers déjà très fragiles. Et le second semestre ne se présente pas sous les meilleurs auspices. Dans une économie mondiale toujours tirée par les pays émergents, la croissance dans la zone euro sera modérée voire faible ou nulle en raison des problèmes budgétaires, avec la persistance de fortes pressions déflationnistes.
" Les moteurs de la croissance en zone euro ne vont pas repartir très facilement" ,souligne Thierry Deheuvels, directeur général délégue d' Oddo AM responsable des gestions. Les consommateurs affichent un manque de confiance marqué et du côté des entreprises, l' investissement ne peut pas non plus redémarrer dans l' immédiat avec des taux d' utilisation des capacités de 73% ou 74% qui ménagent encore une marge certaine.
Il n' empêche. En dépit des doutes sur la gestion de la crise par la BCE, des inquiétudes sur les conséquences de la rigueur budgétaire et des craintes d' un nouvel épisode récessif, Oddo AM estime qu' il y a de la valeur dans les marchés. " Nous sommes clairement acheteurs d' actions" , indique Mirela Agache, responsable de la multigestion et de la gestion diversifiée.
Mirela Agache affiche une préférence marquée pour les actions européennes. " Elles nous apparaissent moins chères que les actions américaines" , notamment parce qu' elles ont accumulé un retard de valorisation important vis-à-vis des autres marchés à l' occasion de la crise de la dette souveraine. Par ailleurs, la faiblesse de l' euro sera un facteur de soutien à l' exportation.

Du côté des émergents, c' est la sélectivité qui devrait permettre de faire de bonnes affaires. A côté de la Chine, la Corée du Sud et Taiwan sont peut-être plus riches d' opportunités, ou encore le Mexique dont la devise est fortement valorisée et qui peut profiter de la dynamique de la croissance américaine si elle se confirme.
C' est aussi la sélectivité et la diversification que prône Michaël Soued, analyste-gérant obligations, pour l' allocation obligataire. La stratégie est d' investir aux extrêmes des maturités: pour les maturités longues, les obligations d' Etat de signature de qualité mais faible rendement, pour les maturités courtes, les obligations privées avec de meilleurs rendements sur 3 à 5 ans qui peuvent faire ainsi office de substitut au risque souverain. Et aux fins de diversification, de la dette émergente, la signature des pays de la zone s' étant nettement améliorée, comme l' illustre par exemple le fait que 55% de l' indice de la dette émergente libellée en dollar est en catégorie d' investissement.

Dans cet environnement encore très incertain mais qui pourrait dans un premier temps au moins se stabiliser, Oddo AM a malgré tout tiré son épingle du jeu puisque ses actifs sous gestion s' inscrivaient à fin juin à environ 12,5 milliards d' euros contre 12 milliards fin 2009. Pour le réseau institutionnel (y compris international), la collecte nette
estimée est de 435 millions d' euros.
Pour les CGPI, pour lesquels la remontée des données est plus complexe, la collecte brute estimée s' établit autour de 330 millions d' euros.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant