Octuple infanticide : Dominique Cottrez renvoyée aux assises

le
0
La chambre d'instruction de la cour d'appel de Douai a confirmé vendredi qu'il n'y avait pas prescription dans l'affaire de cette aide-soignante de 48 ans, soupçonnée d'avoir tué huit de ses bébés à la naissance.

Il n'y a pas prescription dans l'affaire Dominique Cottrez, accusée d'infanticides suite à la découverte de huit corps de nouveaux-nés à son domicile en 2010. La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Douai (Nord) a confirmé dans un arrêt rendu vendredi le renvoi devant les assises de cette aide-soignante pour «assassinats», a déclaré un porte-parole du parquet général de Douai.

Les avocats de Dominique Cottrez avaient contesté l'ordonnance de renvoi devant la cour d'assises, estimant que les faits étaient prescrits. Pour eux, le délai de prescription - dix ans en matière criminelle - doit commencer au moment de la commission des faits, et non de la découverte des corps, comme l'affirment les magistrats.

Or, les experts datent la ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant