Öcalan optimiste sur le processus de paix avec Ankara

le
0

ISTANBUL, 21 octobre (Reuters) - Le chef séparatiste kurde emprisonné Abdullah Öcalan a estimé mardi que le processus de paix avec les autorités turques était entré dans une nouvelle phase depuis le 15 octobre, et il s'est dit plutôt optimiste quant à ses chances d'aboutir. La mi-octobre était considérée par certains comme une date butoir pour les négociations de paix, qui avaient essuyé un coup sérieux voici deux semaines avec la mort d'au moins 35 personnes dans des manifestations en Turquie contre le refus d'Ankara d'aider les Kurdes de la ville syrienne de Kobani assiégés par les djihadistes du groupe Etat islamique. L'appel au calme lancé par Abdullah Öcalan a permis de mettre fin aux manifestations violentes, qui menaçaient de ranimer le conflit séparatiste kurde. Depuis 1984, ce conflit a fait dans les 40.000 morts dans le sud-est de la Turquie. Ces émeutes, a estimé Abullah Öcalan, ont représenté un "point de rupture" dans les négociations de paix. "J'aimerais dire que nous sommes entrés le 15 octobre dans une nouvelle phase du processus vers un avenir démocratique en Turquie(...)et mon espoir de voir ce processus réussir grandit", a dit le chef séparatiste emprisonné. Lundi, le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu a déclaré que la Turquie, infléchissant sa position, faciliterait désormais le passage par son territoire de peshmergas (combattants) kurdes d'Irak désireux de gagner Kobani, ville située tout près de la frontière turque. (Humeyra Pamuk; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant