Obligations : l'avenir s'éclaire mais des incertitudes persistent, selon Newton ( BNY Mellon IM)

le
0

(AOF) - Tout n'est pas encore parfait sur les financiers mais les choses s'améliorent, notamment par rapport au début de l'année. Selon Paul Brain, responsable de la gestion obligataire chez Newton, filiale de BNY Mellon Investment Management, l'économie américaine a légèrement rebondi et la Chine ne s'est pas écroulée comme le craignaient certains analystes. Enfin, la conjoncture européenne semble plutôt stable en dépit d'un léger ralentissement. Cette peinture moins tourmentée qu'en début d'année pourrait suffire pour que les investisseurs reprennent position sur les obligations assure Brain (BNY).

Toutefois, le responsable de la gestion obligataire chez Newton (BNY Mellon Investment Management) note des facteurs encore négatifs et des incertitudes persistantes concernant notamment le niveau d'endettement de nombreuses économies. "Dans l'environnement actuel, nous voyons certaines similitudes avec la période suivant la Seconde Guerre Mondiale : à cette époque-là aussi, les prévisions économiques étaient alourdies par le fardeau de l'endettement qui étouffait l'inflation et entraînait des taux d'intérêt bas", rappelle Paul Brain.

Ce phénomène de l'endettement grandissant concernerait notamment les Etats-Unis, note le gérant, qui cite aussi les risques de défauts et les restructurations en cours dans le secteur de l'énergie américain.

De notre côté de l'Atlantique, Paul Brain estime que le principal n'est pas tant économique que politique. Citant les situations incertaines issues des élections récentes en Irlande ou en Espagne, le responsable de la gestion obligataire chez Newton (BNY Mellon Investment Management) rappelle que la Hollande et la France éliront aussi leurs dirigeants l'année prochaine, sans oublier le referendum britannique.

"Le risque principal en Europe n'est pas que la BCE ne fasse pas le nécessaire pour soutenir l'économie mais est lié à l'agenda politique de l'Union européenne et son impact sur les prises de décision", assure Paul Brain.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant