Oblak et Griezmann envoient l'Atlético en finale

le
0

Grâce à un match énorme de Jan Oblak et une nouvelle réalisation d’Antoine Griezmann, l’Atlético Madrid a validé son billet pour la finale de la Ligue des Champions. Les Colchoneros se sont inclinés ce mardi soir sur la pelouse du Bayern Munich, mais l’essentiel a été assuré.

Le debrief

Après une première mi-temps manquée et une ouverture du score de Xabi Alonso sur coup-franc (31eme), l’Atlético Madrid a su trouver les ressources nécessaires pour rectifier le tir sur la pelouse du Bayern, mardi soir. Alors que Jan Oblak s’est montré décisif en repoussant un penalty de Thomas Müller (35eme), Diego Simeone n’a pas hésité à modifier ses plans à la pause. Avec dix-sept tirs pour les Bavarois, le coach des Colchoneros a opté pour un passage en 4-3-3, Yannick Carrasco prenant la place de l’Argentin Augusto Fernandez. Un choix payant de la part du technicien argentin avec Antoine Griezmann qui a rapidement égalisé pour les visiteurs (54eme). Les coéquipiers de Gabi étaient alors enfin dans le match. Mais il en fallait plus pour décourager les spécialistes du money-time allemands. Après avoir sorti la Juventus Turin lors du tour précédent, les Bavarois sont revenus à un but de la qualification sur une réalisation de la tête de Robert Lewandowski (74eme), pourtant décevant sur l'ensemble des deux confrontations. L’Allianz Arena a ensuite poussé ses protégés, mais les Madrilènes sont passés maîtres dans l’art de subir et de contrer. Malheureusement pour eux, Fernando Torres a aussi manqué son penalty (84eme) et il a fallu de nouveaux exploits de Jan Oblak pour éviter un nouveau come-back des troupes de Josep Guardiola. Le suspense a duré jusqu’au bout du temps additionnel, mais c’est bel et bien l’Atlético qui a validé son billet pour la finale de la Ligue des Champions. Une qualif’ dans la douleur mais pas imméritée sur l’ensemble de cette double confrontation. Et Guardiola ne fera pas ses valises sur une victoire en C1…

Le film du match

12eme minute Depuis le côté droit, Douglas Costa se met sur son pied gauche et adresse un centre en direction de Lewandowski, à la lutte avec Juanfran au second poteau. Le Polonais s’arrache pour reprendre de la tête, mais sa tentative ne trouve pas le cadre du but d’Oblak. 15eme minute Servi en retrait aux vingt-cinq mètres par Griezmann, Gabi arme sans contrôle une frappe croisée du pied droit, mais Neuer est vigilant et bloque au sol. 20eme minute Boateng trouve Müller dans le dos de la défense de l’Atlético Madrid. Alors que Filipe Luis a mal joué le hors-jeu, l’attaquant munichois remet pour Lewandowski, légèrement décalé sur le côté gauche de la surface des Colchoneros. Le Polonais tente sa chance du pied gauche dans un angle fermé, mais Oblak est à la parade. Le gardien slovène est parfaitement sorti devant l’ancien joueur de Dortmund. 24eme minute Sur une frappe flottante du pied droit de Ribéry aux trente mètres, Oblak ne peut pas capter le ballon qui revient sur Lewandowski. Mais le Polonais ne parvient pas à cadrer sa frappe du pied gauche. 31eme minute (1-0) Xabi Alonso se charge d’un coup-franc aux abords de la surface de l’Atlético Madrid. Très légèrement décalé côté gauche, l’Espagnol opte pour la frappe tendue du pied droit. Sa tentative passe entre les jambes de Gimenez qui, dans le mur, dévie le ballon et trompe Oblak. Le Slovène est battu sur sa droite. 35eme minute Penalty pour le Bayern Munich avec Javi Martinez qui a été ceinturé par Gimenez dans la surface madrilène. Müller essaye de transformer la sanction, mais sa frappe croisée du pied droit est repoussée par Oblak. Le ballon revient sur Xabi Alonso qui tente sa chance légèrement côté gauche, mais le gardien madrilène sort une nouvelle fois le grand jeu. 54eme minute (1-1) Un ballon mal négocié par Alaba et l'Atlético contre dans l'axe. F.Torres et Griezmann combinent, et le Tricolore part à la limite du hors-jeu pour défier Neuer. A l'intérieur de la surface, l’ancien joueur de la Real Sociedad réussit une frappe du pied gauche qui trompe l’international allemand. 70eme minute Vidal sert Lewandowski sur le côté gauche de la surface de l’Atlético. A la lutte avec Gimenez, le Polonais arme une reprise de volée du pied droit, qui est stoppée en deux temps par Oblak. 74eme minute (2-1) Décalé sur le côté gauche, Alaba centre au second poteau pour Vidal. Le Chilien prend le dessus dans le domaine aérien sur Filipe Luis et remet de la tête pour Lewandowski. Oublié par Godin, le Polonais reprend de près de la tête dans le but vide. Oblak ne peut que constater les dégâts. 84eme minute M.Cakir siffle inexplicablement un penalty pour l’Atlético Madrid. Il y a bel et bien une faute de Javi Martinez sur F.Torres, mais cette dernière est à l’extérieur de la surface du Bayern Munich. El Nino se charge de transformer la sanction, mais sa tentative est repoussée par Neuer. Le gardien allemand a pris la bonne décision en partant sur sa droite. 88eme minute Nouvelle parade d’Oblak qui sort le grand jeu sur une frappe du pied gauche d’Alaba, aux abords de la surface espagnole plein axe. Sa tentative est déviée, mais le gardien madrilène parvient à repartir sur sa gauche pour repousser le danger sur sa ligne.

Les joueurs à la loupe

Bayern Munich De retour après une absence de trois mois à cause d’une sérieuse blessure aux adducteurs, BOATENG a été titularisé aux côtés de JAVI MARTINEZ en charnière, ALABA retrouvant son couloir gauche. Un choix payant lors de la première période puisque l’Allemand et l’Espagnol (qui a obtenu le penalty manqué en première période) ont bien tenu les attaquants madrilènes. Et ceci malgré le léger surpoids présenté par l’ex-Citizen, qui a notamment affiché une belle qualité de relance. Mais il a suffi d’une contre-attaque en début de seconde période pour gâcher la fête et rappeler les limites récurrentes lors de cette saison 2015-16. NEUER s’est ainsi incliné sur l’une des premières tentatives des Colchoneros, avant de repousser un penalty de Fernando Torres en fin de match. De son côté, LAHM a livré une prestation sérieuse au poste de latéral droit. Idem concernant XABI ALONSO en tant que sentinelle. Buteur sur coup-franc (31eme), l’ancien joueur de Liverpool et du Real Madrid est apparu nettement plus à l’aise que lors du match aller. Un cran plus haut, DOUGLAS COSTA et surtout RIBERY ont percuté sur les couloirs, mais cela n’a pas été avec beaucoup de succès, VIDAL se montrant brouillon mais précieux dans l’axe. T.MÜLLER a lui raté un penalty (35eme), le troisième de sa carrière en C1 (sur dix tentatives), et l’Allemand a eu du mal à trouver le bon positionnement pour épauler LEWANDOWSKI. Transparent la semaine passée, le Polonais n’a pas forcément été plus à l’aise ce mardi soir. L’ex-joueur de Dortmund a eu des occasions et a même marqué en seconde période, mais Jan Oblak a régné sur ce duel. A noter la l'entrée correcte de COMAN (73eme), même si la réussite n'a pas été au rendez-vous. Atlético Madrid Battu sur un coup-franc dévié de Xabi Alonso et une tête à bout portant de Robert Lewandowski, OBLAK a rendu une nouvelle copie de premier plan. L’ancien joueur du Benfica Lisbonne a repoussé un penalty de Thomas Müller mais aussi plusieurs tentatives des attaquants allemands dans le jeu. Un roc qui aurait indéniablement fait la différence sur cette double confrontation. Devant lui, la charnière composée de GODIN et de GIMENEZ a été loin d’être transcendante. Alors que le premier n’a pas forcément été souverain pour son retour à la compétition, le second est apparu très fébrile. Malheureux sur l’égalisation du Bayern Munich, le natif de Toledo provoque aussi le penalty manqué par Thomas Müller. Du côté des latéraux, JUANFRAN et FILIPE LUIS ont passé la majeure partie de la soirée à subir, mais ça n’a pas empêché la qualification pour la finale de cette édition de la Ligue des Champions. A.FERNANDEZ et GABI ont aussi subi à la récupération. Pareil pour KOKE (pas heureux sur ses coups de pied arrêtés) et SAUL NIGUEZ sur les flancs. Auteur d’un but exceptionnel la semaine passée, ce dernier n’a pas beaucoup l’occasion de s’illustrer ce mardi. Même son de cloche concernant F.TORRES et GRIEZMANN aux avant-postes qui ont été en grosse difficulté en première période. Mais Diego Simeone a eu le mérite de changer son fusil lors du retour aux vestiaires afin de relancer ses troupes. Entré à la pause, en lieu et place d’un Augusto Fernandez dépassé, CARRASCO a pris place sur le couloir gauche, Koke passant dans l’axe aux côtés de Gabi et de Saul Niguez pour un passage en 4-3-3. Une entrée précieuse de l’ex-Monégasque et c’est tout le bloc madrilène qui est apparu plus serein malgré le but de Robert Lewandowski (74eme). Buteur à la 54eme minute de jeu, Griezmann a fait preuve d'un sang-froid bluffant devant Manuel Neuer. Et le Tricolore s'impose toujours un peu plus comme le digne héritier des meilleurs buteurs de l'Atlético.

Monsieur l’arbitre au rapport

Une vraie bonne prestation de M.Cakir qui a bien géré les vingt-deux acteurs de la rencontre… jusqu’à ce penalty inexistant accordé aux Colchoneros. Heureusement que cette décision n’a pas eu d’impact sur la qualification.

Ça s’est passé en coulisses…

- Josep Guardiola, l’entraîneur munichois, devait composer avec les absences de Badstuber et de Robben. - Diego Simeone, le coach de l’Atlético Madrid, était privé de l’ancien Lyonnais Tiago, alors que Godin faisait lui son retour par rapport à la première manche. L’Uruguayen était blessé à la cuisse droite. - Au match aller, l’Atlético Madrid s’était imposé sur le plus petit des scores au Vicente Calderon. Les Colchoneros avaient fait la différence sur une réalisation magnifique de Saul Niguez (11eme), mercredi dernier.

La feuille de match

C1 (Demi-finales retour) / BAYERN MUNICH - ATLETICO MADRID : 2-1

Allianz Arena (70 000 spectateurs environ) Temps doux - Pelouse humide Arbitre : M.Cakir (TUR) (5) Buts : Xabi Alonso (31eme) et Lewandowski (74eme) pour le Bayern Munich - Griezmann (53eme) pour l’Atlético Madrid Avertissements : Javi Martinez (85eme) pour le Bayern Munich - Gimenez (33eme) pour l’Atlético Madrid Expulsion : Aucune Bayern Munich Neuer (6) - Lahm (cap) (5), Javi Martinez (4), Boateng (4), Alaba (6) - Xabi Alonso (6) - Douglas Costa (3) puis Coman (73eme), Vidal (6), Müller (3), Ribéry (5) - Lewandowski (4) N'ont pas participé : Ulreich (g), Tasci, Thiago Alcantara, Rafinha, Götze, Kimmich Entraîneur : J.Guardiola Atlético Madrid Oblak (8) - Juanfran (5), Gimenez (3), Godin (5), Filipe Luis (5) - Saul Niguez (4), Gabi (cap) (6), A.Fernandez (4) puis Carrasco (46eme - 5), Koke (5) puis Savic (93eme) - Griezmann (7) puis Partey (82eme), F.Torres (6) N'ont pas participé : Moya (g), Savic, Correa, Lucas Hernandez, Vietto Entraîneur : D.Simeone
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant