Objets perdus : que faire si ça vous arrive

le , mis à jour à 07:40
0
Objets perdus : que faire si ça vous arrive
Objets perdus : que faire si ça vous arrive

Vous avez perdu un objet ? Ou vos papiers ? Voici la marche à suivre.

 

Allez directement au commissariat, à la sécurité du magasin ou à un guichet de votre réseau de transport, pour savoir s'ils n'ont pas récupéré votre objet.

 

Pour les pièces d'identité, faites immédiatement une déclaration de perte ou de vol au commissariat, une attestation vous sera alors remise pour prouver votre identité.

 

A la SNCF, il y a trois possibilités : aller au guichet d'une gare, appeler le 3635, puis composer #22, ou faire une déclaration de perte directement sur le site Gares-sncf.com.

 

A la préfecture de police de Paris, vous pouvez vous rendre au 36, rue des Morillons (XVe), pour faire une déclaration de perte, ou appeler le serveur vocal du service au 08.21.00.25.25 (accueil téléphonique et au guichet du lundi au jeudi de 8 h 30 à 17 heures et le vendredi de 8 h 30 à 16 h 30). Vous pouvez aussi transmettre votre demande en ligne sur le site Mon.service-public.fr.

 

Sur le territoire d'une autre commune en France, il n'y a pas toujours de numéro spécial, ni de possibilité de déclarer sa perte en ligne. Appelez la mairie pour signaler la perte de votre bien. La somme réclamée ainsi que les délais de garde varient d'une commune à l'autre.

 

Dans les aéroports de Paris, les objets égarés sont conservés quinze jours, avant leur renvoi à la préfecture de police de Paris. La plupart des autres aéroports disposent de leur service d'objets trouvés, comme celui de Lille-Lesquin (Nord), qui les garde un an et un jour, avant remise au service des Domaines.

 

Pour toute réclamation de perte, une pièce d'identité est demandée.

 

Et si vous avez trouvé un objet ? Vous pouvez le déposer à la mairie ou le commissariat de la commune ou vous avez trouvé l'objet. S'ils sont fermés, vous pouvez toujours glisser les papiers d'identité dans une boîte aux lettres. La Poste les renvoie ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant