Objets connectés: Withings lève des fonds pour son développement

le
0
Objets connectés: Withings lève des fonds pour son développement
Objets connectés: Withings lève des fonds pour son développement

La société française Withings, spécialisée dans les objets connectés à internet, a annoncé jeudi avoir levé 23,5 millions d'euros, dont une partie auprès de Bpifrance, la Banque publique d'investissement.Withings, dont le produit phare est un pèse-personne qui se connecte à internet et permet de gérer son poids via son smartphone, propose également un "babyphone" et un tensiomètre "intelligent".La société a levé 23,5 millions d?euros, dont 11 millions d?euros auprès de Bpifrance, et le reste auprès de IdInvest Partners, de 360 Capital Partners et de Ventech, son actionnaire financier historique."Bpifrance effectue avec Withings l?une de ses plus importantes opérations dans le domaine du capital risque. Les fonds permettront d?accélérer le développement de la société à l?international ainsi que ses projets de R&D", souligne Withings dans un communiqué.Se définissant comme "un pionnier de la révolution numérique en cours de la e-santé", la start-up a été créée en 2008 par Cédric Hutchings et Éric Carreel."La gestion personnelle de sa santé est seulement la première vague d?une révolution plus profonde de la santé. Grâce aux solutions offertes par Withings, les utilisateurs gagnent en contrôle sur leur propre santé et de meilleures relations peuvent s?établir entre les patients et les professionnels de la santé", estime Cédric Hutchings, directeur général de Withings, cité dans le communiqué."La +Big Data+ (masse de données de toutes sortes en circulation) est en train d?ouvrir des possibilités auxquelles l?on pouvait seulement rêver il y a quelques années. Les fonds apportés vont permettre à Withings de mener et d?accélérer cette révolution", a pour sa part commenté Eric Carreel, président de la société.Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance, a déclaré que "cet investissement aux côtés d?investisseurs reconnus est ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant