Objets connectés : le nouveau défi de l'industrie française

le
4
Objets connectés : le nouveau défi de l'industrie française
Objets connectés : le nouveau défi de l'industrie française

Ils sont partout et font la une des journaux. Qui ça ? Les objets connectés qui vont bouleverser nos modes de vie. D'un clic, sur son smartphone, à 300 m ou à 100 km de chez soi, on pourra lancer sa chaudière, programmer sa télé ou encore fermer ses fenêtres, la météo annonçant de l'orage. Ces objets, nous promet-on, vont nous aider à consommer mieux, plus proprement, plus intelligemment. Aujourd'hui, ils sont à notre porte, la domotique 2.0 est dans les starting-blocks. Pour l'économie française en général, et pour les entreprises en particulier, c'est un nouvel eldorado.

Mais beaucoup de zones d'ombre planent encore sur ce nouveau monde qui reste encore trop souvent limité au seul domaine de la maison. Et inévitablement associé au gadget, de la brosse à dents connectée à la station météo personnalisée. « Il faut absolument clarifier l'objet connecté car personne n'y comprend rien, des typologies claires sont nécessaires pour les positionner chacun sur une échelle de valeur », estime ainsi Gilles Pezet, responsable du pôle économie des médias numériques chez NPA Conseil. Si la maison intelligente ouvre le bal, tous les pans de l'économie qui vont petit à petit être concernés. « Autour de l'Internet de l'objet, de nombreux écosystèmes sont en train de se dessiner, autour de la voiture bien sûr mais aussi de l'énergie, la santé, la banque... » précise Gilles Pezet.

De la start-up en passant par l'opérateur de télécoms, la PME ou le grand groupe, tous observent à la loupe ce secteur naissant. « Les objets connectés sont une promesse pour les entreprises», estime Anne-Sophie Bordry, présidente du think tank Objets connectés et intelligents France. Les experts prévoient que dans trois ans chaque Français disposera de 8 objets connectés.

Un gage de compétitivité

C'est donc une nouvelle économie qui est en train de dessiner avec des retombées financières colossales. Et si aucun chiffre ne ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • olive84 le lundi 26 mai 2014 à 15:51

    la balance connectée qui envoie ts les jours votre poids sur votre page Facebook!! houa quel progres et quelle source d innovation!!!

  • domin288 le lundi 26 mai 2014 à 14:01

    En français :Essentiellement des objets inutiles que vos voisins vont utiliser pour vous pourit la vie.

  • domin288 le lundi 26 mai 2014 à 13:59

    Qes objets strictements inutiles pour vous pourir la vie et surtourt ceux utilisé par vos voisins.

  • stricot le lundi 26 mai 2014 à 13:58

    Le train est déjà passé dans certains domaines... J'ai un système SONOS, les concurrents se multiplient comme des petites pains, Samsung, Bose, SONY... Et pas un français ne tente sa chance. Je supute qu'Archos va nous sortir une d4ube équivalente dans 2 ans qui ne se vendra jamais, au moment ou toutes les techs low-cost chinoises s'y seront attaquées.