Objets connectés : en Bourse, un essai encore à transformer

le
0
Traqueur, Store Electronic Systems, Awox ou encore Tronics : quelques-unes des sociétés spécialisées dans les objets connectés. (© Traqueur / SES / Awox / Tronics)
Traqueur, Store Electronic Systems, Awox ou encore Tronics : quelques-unes des sociétés spécialisées dans les objets connectés. (© Traqueur / SES / Awox / Tronics)

L’actualité des objets connectés ne connaît aucune pause. STMicroelectronics et ClevX viennent d’annoncer le lancement du premier système de stockage portable crypté et sécurisé par la technologie DataLock, avec authentification de l'utilisateur, par liaison sans fil Bluetooth Smart. Cette solution permet à l’utilisateur d’un smartphone, selon le communiqué diffusé le 4 janvier, de «s'authentifier avec des appareils sécurisés connectés à Internet des objets via la technologie bluetooth».

En juin dernier, Le Revenu avait consacré une enquête à ce thème d’investissement prometteur, autant qu’hasardeux, pour l’instant. Notre hebdomadaire avait sélectionné huit sociétés, cotées sur Euronext Paris, des pure players des objets connectés, dont certaines très petites entreprises récemment introduites en Bourse (Oceasoft, Tronics), et d’autres, grands groupes de renom, tels Legrand ou Gemalto.

Des performances boursières décevantes

Pour l’instant, les performances boursières de la plupart de ces titres s’avèrent très décevantes sur les douze derniers mois, même pour Gemalto, le leader mondial de la sécurité numérique, dont l’action a abandonné 20% sur cette période. L’action Legrand, le grand spécialiste du petit appareillage électrique fait exception, avec une progression de 18% sur un an.

Traqueur, spécialiste de la récupération de véhicules volés à l’aide de

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant