Objets connectés : des services innovants au quotidien

le
0
Objets connectés : des services innovants au quotidien
Objets connectés : des services innovants au quotidien

Pour la deuxième année consécutive, l'assureur Axa s'est penché sur les attentes et les préoccupations des Français : « 34 thèmes de préoccupations » ont ainsi été soumis à 2 405 individus de plus de 18 ans par l'institut CSA. Pour Amélie Oudéa-Castéra, directrice marketing, service et digital d'Axa, « clairement, les préoccupations des Français se cristallisent autour des sujets économiques mais aussi du numérique ».

Si les Français sont friands de tout ce qui touche de près ou de loin au digital, ils s'inquiètent de voir leurs données personnelles circuler. Ainsi, 9 familles sur 10 avec enfant s'estiment insuffisamment protégées. « Forts de ce constat, explique Amélie Oudéa-Castéra, nous avons voulu aller plus loin cette année pour anticiper les attentes et comprendre les préoccupations des Français, notamment en matière d'objets connectés. Ces derniers sont au croisement du service et de la prévention. Axa a donc une vraie légitimité sur le sujet. »

Sans surprise, la plus forte attente des Français concerne leur maison. A 53 %, ils pensent que les objets connectés peuvent les aider à mieux protéger leur domicile contre le vol, à 51 % qu'ils peuvent les alerter en cas d'accident (incendie, inondation) et à 49 % permettre de mieux maîtriser leur consommation d'énergie. Axa a ainsi signé un partenariat avec la start-up nantaise Kiwatch, spécialiste de la vidéosurveillance par Internet. Via son smartphone ou son ordinateur, il est possible de visualiser son intérieur et d'être informé en direct, par SMS ou e-mail, en cas d'intrusion.

« Le domaine de la maison n'est pas le seul concerné »

« Mais les objets connectés ne se limitent pas qu'au seul domaine de la maison », précise Amélie Oudéa-Castéra. A terme, tous les secteurs seront concernés. Par exemple, selon certaines études, la voiture connectée devrait permettre de réduire de 69 % les coûts liés aux accidents. La ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant