Objectif atteint pour la BCE avec 61 milliards d'achats en mars

le
1

FRANCFORT, 7 avril (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) a annoncé mardi avoir racheté pour près de 61 milliards d'euros d'obligations d'Etat et d'autres actifs en mars, un montant légèrement supérieur à l'objectif mensuel de son programme d'injections massives de liquidités dans l'économie. En annonçant ce programme dit d'assouplissement quantitatif ("quantitative easing", QE), la BCE s'est engagée à acheter pour 60 milliards d'euros d'actifs par mois jusqu'en septembre 2016 au moins, afin de favoriser la reprise de l'économie et de faire remonter l'inflation vers son objectif d'un taux légèrement inférieur à 2%. Ses achats de dette publique ont débuté le 9 mars, alors que ceux d'obligations sécurisées et de titres adossés à des actifs (ABS) avaient déjà commencé. Un porte-parole de la BCE a déclaré que sur le seul mois de mars, les achats d'actifs, toutes classes confondues, avaient atteint 60,953 milliards d'euros. "La magie du QE opère", a commenté Carsten Brzeski, économiste d'ING. "C'est un début très encourageant et cela contredit les sceptiques qui doutaient qu'il atteindrait son objectif." Les chiffres hebdomadaires publiés le mois dernier montraient déjà que les achats progressaient à un rythme supérieur à l'objectif. Les statistiques pour la semaine au 3 avril montrent une baisse des achats d'obligations d'Etat mais des économistes l'expliquent par la baisse de liquidité observée sur les marchés obligataires à l'approche du week-end prolongé de Pâques en Europe et non par une pénurie durable de titres à vendre. La BCE a ainsi acheté pour 11,5 milliards d'euros d'obligations d'Etat au cours de la quatrième semaine du programme (celle du 30 mars au 3 avril), contre 14,7 milliards sur la semaine précédente. Au total, ces achats depuis le 9 mars ont atteint 52,555 milliards. La BCE et les banques centrales nationales impliquées vont prêter une part importante des obligations qu'elles achètent, ce qui réduira le risque d'une pénurie de titres, souvent utilisés comme collatéral par les banques pour se refinancer. La BCE a publié une liste de ses titres sur son site internet: http://bit.ly/1DH1dTE. (John O'Donnell et David Milliken, Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 21855319 le mardi 7 avr 2015 à 22:22

    ce n'était pas nécessaire et c'est dangereux bonne chance aux Mario-nomics!!

Partenaires Taux