Objectif 2017 ? Macron s'apprêterait à lancer son mouvement politique

le
0
Objectif 2017 ? Macron s'apprêterait à lancer son mouvement politique
Objectif 2017 ? Macron s'apprêterait à lancer son mouvement politique

« Je suis frappé de l'affaiblissement institutionnel aujourd'hui, (quand) le ministre de l’Économie se prend pour le ministre des Affaires étrangères ». Et si Luc Chatel, en faisant ce jeudi matin cette analyse, se trompait ? Emmanuel Macron a-t-il mis en garde le Royaume-Uni contre le Brexit parce qu'il se rêve au quai d'Orsay ? Ou parce qu'il se voit à l’Élysée ?

Selon L'Obs de ce jeudi, le ministre de l’Économie se préparerait depuis des mois à être un recours si François Hollande ne se représente pas en 2017. Avec deux outils de poids : la publication de deux livres très politiques, lui qui n'a jamais rien publié, et le lancement d'un mouvement « à mi-chemin du laboratoire d'idées et du parti politique ».

« Cela fait plusieurs mois que l'on s'organise, mais ça y est, ça va venir vite, ce n'est plus qu'une question de semaines », confie à l'hebdomadaire l'un des rares membres du cercle qui a présidé à la création de ces outils.

La task force du ministre, qui se réunit régulièrement depuis des mois à Bercy, comprendrait quelques conseillers, son épouse Brigitte Trogneux ainsi que plusieurs industriels dont, à l'occasion de rendez-vous sur les questions des finances, l'ancien banquier bayrouiste Jean Peyrelevade.

Ni Valls ni Hollande ne seraient informés de la publication prochaine des ouvrages, ni du dépôt imminent des statuts de l'association. Ni le Premier ministre, avec qui Macron est en opposition souvent frontale sur les valeurs de la gauche, et probablement un jour en concurrence pour la présidence. Ni le président de la République qui a amené Macron à la politique, qui l'a choisi comme secrétaire général adjoint à l’Élysée avant de le faire ministre.

« On veut sensibiliser le pays, aller chercher les gens dans les associations et les régions, plutôt que dans les syndicats et les partis », explique un membre du « cœur du réacteur ». La fusée Macron, prête à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant