Obésité : le rôle de la flore intestinale

le
0
Deux études publiées dans Nature cette semaine montrent un lien entre l'obésité et la richesse du microbiote intestinal. » Le point sur l'obésité

Avec environ 700 millions d'individus touchés attendus en 2015, le surpoids pathologique est devenu une préoccupation majeure dans les politiques de santé publique, car il est responsable de nombreuses maladies: diabète, hypertension, risques d'accidents cardiovasculaires... Depuis une dizaine d'années, la recherche s'intéresse au lien entre surpoids et microbiote intestinal (nouvelle appellation de la flore intestinale). La pauvreté bactérienne serait associée à l'obésité, selon deux publications d'un groupe de recherche associant de nombreux instituts (INRA, INSERM, CNRS, IRD...) parues dans Nature ce jeudi.

100 mille milliards: c'est le nombre de bactéries qui composent le microbiote intestinal, soit dix fois plus que toutes les cellules du corps humain. En poids, cela représ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant