Obésité : la lutte passe par les jardins publics

le
0
Des chercheurs américains viennent de démontrer qu'au sein d'une ville, il est possible de réduire le risque de diabète en envoyant sur le terrain le personnel de santé.

Certaines maladies fréquentes (diabète, maladies cardio-vasculaires) sont loin d'être une fatalité. Elles ne vous tombent pas dessus sans crier gare. Elles ont été préparées de longue date par des mauvaises habitudes alimentaires et un mode de vie inadapté. Elles se sont développées de manière silencieuse, avant d'être dévoilées par un dépistage, une complication... Il est donc possible de les prévenir, ce que beaucoup ignorent encore.

Des chercheurs américains ont publié le 18 mars dans une revue scientifique américaine, American Journal of Preventive Medicine, un essai montrant qu'au sein d'une ville, il est possible, en envoyant sur le terrain le personnel de santé, de réduire le risque de diabète. Il y a plus de dix ans, l'Institut national pour la santé aux États-Unis, avait dém...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant