Obama veut rassurer ses alliés du Golfe à propos de l'Iran

le , mis à jour à 07:48
1

WASHINGTON, 14 mai (Reuters) - Barack Obama va s'efforcer jeudi de rassurer les pays du Golfe persique alliés des Etats-Unis, y compris l'Arabie saoudite, inquiets à l'idée de la signature d'un accord sur le programme nucléaire conduit par l'Iran. Le président américain doit accueillir dans la retraite de Camp David dans le Maryland des délégations d'Arabie saoudite, du Koweït, du Qatar, de Bahreïn, des Emirats arabes unis et d'Oman, Etats membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG), organisation régionale de sécurité. Des tensions sont apparues entre Washington et ses partenaires dans la région autour de la question du nucléaire iranien, de la Syrie ou encore du printemps arabe. Certains pays, comme l'Arabie saoudite, ont dépêché une délégation de rang inférieur. Ainsi, le roi saoudien Salman a renoncé à faire le déplacement et est représenté par le prince héritier Mohammed ben Nayef et par le vice-prince héritier Mohamed ben Salman. La Maison blanche s'est efforcée de minimiser l'absence du souverain saoudien, expliquant que le mini-sommet de Camp David constituait une série de réunions de travail plus utiles que de simples photos officielles. Les pays du Golfe s'inquiètent en particulier d'une possible levée des sanctions pesant contre l'Iran dans le cadre d'un accord sur le programme nucléaire mené par la république islamique. Ce changement de position à l'égard de Téhéran pourrait faciliter, selon eux, des tentatives de déstabilisation de la région. Obama ne proposera pas la conclusion d'un traité de sécurité que ses partenaires appellent de leurs voeux mais il s'appliquera à réaffirmer l'engagement américain à la sécurité dans cette partie du monde. "Cela sera au coeur des conversations. Que pouvons-nous faire pour moderniser et approfondir cette coopération en matière de sécurité ?", a déclaré Josh Earnest, porte-parole de la Maison blanche. Un responsable de la présidence américaine a indiqué lundi que des annonces seraient faites lors de ce sommet sur une intégration des systèmes de défense balistique et sur un accroissement des manoeuvres militaires. (Jeff Mason et Roberta Rampton; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • guerber3 le jeudi 14 mai 2015 à 09:44

    Obama n' a pas d' alliés mais des vassaux...!