Obama veut préserver le financement fédéral de Planned Parenthood

le
0

WASHINGTON, 24 septembre (Reuters) - Barack Obama opposera son veto à toute loi de financement des agences fédérales qui priverait de dotations publiques Planned Parenthood, l'un des principaux organismes de planification familiale, a prévenu jeudi la Maison blanche. L'administration fédérale démocrate et le Congrès à majorité républicaine sont de nouveau engagés dans un bras de fer sur le budget avec le risque d'un "shutdown", ou fermeture partielle d'agences fédérales faute de financement. "En supprimant le financement fédéral d'un acteur majeur de la santé publique, l'amendement (débattu) au Sénat limiterait l'accès aux soins des femmes, des hommes et des familles à travers tout le pays et aurait un effet disproportionné sur les personnes à bas revenus", souligne la Maison blanche. Planned Parenthood est sous le feu de la critique depuis plusieurs semaines à la suite d'allégations faisant état de la vente indue de tissus fœtaux prélevés à la suite d'interruption de grossesse. Un groupe anti-IVG qui a mis en ligne des vidéos tournées clandestinement est à l'origine de l'affaire. Planned Parenthood se défend de toute malversation et affirme que ces vidéos sont partiales et mensongères. Dans le contexte de pré-campagne en vue des primaires de l'année prochaine, certains républicains refusent de financer l'organisme de planification familiale sur fonds fédéraux. D'autres élus républicains en revanche estiment indispensable d'éviter un nouveau conflit susceptible d'aboutir à un "shutdown", qui menace à partir du 1er octobre, date d'ouverture de l'exercice 2016, et qui pourrait déclencher la colère de l'opinion. Le précédent "shutdown" remonte à octobre 2013: 850.000 employés d'agences fédérales n'avaient pu travailler pendant 17 jours et avaient été mis d'office en congés sans solde. Ils avaient récupéré par la suite leurs arriérés de salaire. Devant la presse, Josh Earnest, porte-parole de la Maison blanche, a rapporté que Barack Obama ne voulait pas d'une loi de finances marquée par des "avenants idéologiques". Mais il a indiqué que des contacts étaient en cours entre la Maison blanche et la colline du Capitole pour "discuter de la nécessité d'éviter un 'shutdown' fédéral". (Doina Chiacu et Mohammad Zargham; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux