Obama va rejeter le projet d'oléoduc Keystone XL-source

le
0

WASHINGTON, 6 novembre (Reuters) - Barack Obama va rejeter le projet d'oléoduc Keystone XL, au coeur d'une lutte politique entre l'industrie pétrolière et les défenseurs de l'environnement, a-t-on appris vendredi d'une source informée de cette décision. Le président américain doit s'exprimer publiquement à 16h45 GMT après un entretien avec John Kerry. Le secrétaire d'Etat a été chargé d'examiner le projet et de formuler une recommandation. Keystone XL, dont la capacité devrait être de 830.000 barils par jour, doit relier des gisements d'hydrocarbures dans l'Alberta, au Canada, au réseau existant aux Etats-Unis. Sa construction, un projet estimé à 8 milliards de dollars porté par la compagnie canadienne TransCanada TRP.TO , permettrait d'acheminer les sables bitumineux et le pétrole brut lourd de l'Alberta jusqu'au golfe du Mexique. Les détracteurs de Keystone XL, qui pressent Obama d'opposer son veto au projet, jugent qu'il favoriserait les émissions carbonées et irait donc à l'encontre de la lutte contre le réchauffement climatique. Les associations écologistes protestent notamment contre les techniques d'exploitation des sables bitumineux de l'Alberta, responsables selon elles de rejets massifs de gaz à effet de serre. L'action TransCanada perdait près de 5% à la Bourse de Toronto. (Jeff Mason; Bertrand Boucey pour le service français)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant