Obama troublé par les atteintes à la liberté de la presse en Turquie

le
0
    WASHINGTON, 2 avril (Reuters) - Le président américain, 
Barack Obama, s'est dit vendredi troublé par les atteintes à la 
liberté de la presse observées ces derniers temps en Turquie et 
a prié son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan, de ne pas 
réprimer les médias ni le débat démocratique dans son pays. 
    S'exprimant devant des journalistes en clôture du sommet sur 
la sécurité nucléaire, Barack Obama a qualifié de cruciale la 
relation entre Ankara et Washington en dépit des divergences 
entre les deux capitales. 
    Deux journalistes réputés sont actuellement jugés en Turquie 
pour avoir publié un reportage dans lequel ils affirmaient que 
les services secrets turcs envoyaient des armes en Syrie. 
  
    "Je pense que l'approche choisie vis-à-vis de la presse 
pourrait mener la Turquie sur un chemin qui pourrait s'avérer 
extrêmement troublant", a dit le président américain. 
    "Erdogan est arrivé au pouvoir sur une promesse démocratique 
et la Turquie est un pays dans lequel la foi en l'islam 
s'inscrit dans la modernité et dans une tradition d'ouverture. 
Et c'est l'héritage qu'il devra laisser plutôt qu'une stratégie 
qui recourt à la répression de l'information et du débat 
démocratique." 
 
 (Jeff Mason,; Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant