Obama tente d'éviter le défaut de paiement

le
0
Les négociation ont repris jeudi entre républicains et démocrates, alors que les agences de notation Moody's et Standard & Poor's ont mis le AAA de la dette américaine sous surveillance, avant une possible dégradation.

De notre correspondant à Washington.

Jeudi après-midi, pour la cinquième journée consécutive, les principaux leaders du Congrès devaient se rendre à la Maison-Blanche. Il était impossible de dire si leurs discussions avec Barack Obama seraient aussi stériles que les précédentes. Depuis deux mois, les dirigeants démocrates et républicains sont censés négocier un compromis visant à réduire à moyen et long terme le déficit budgétaire du pays. La récente implication directe du président des États-Unis n'a pas fait progresser le débat. Au contraire, certains négociateurs semblent souhaiter un échec, dans l'espoir d'en tirer parti électoralement en novembre 2012. Le président américain tiendra une conférence de presse sur le sujet ce vendredi à 16 heures, heure de Paris. La deuxième en cinq jours.

Des échanges très vifs, la veille au soir, entre Barack Obama et Eric Cantor, l'un des négociateurs républicains, ont créé un malaise. «Cela confirme le pir

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant