Obama souhaite un nouveau brise-glace pour l'Alaska

le
0

SEWARD, Alaska, 2 septembre (Reuters) - Le président américain Barack Obama a souhaité mardi que les Etats-Unis acquièrent au plus vite au moins un nouveau brise-glace pour l'Arctique, région qui fait l'objet de nouvelles convoitises en raison du changement climatique. Lors d'un déplacement en Alaska, dans la ville côtière de Seward, Barack Obama a déclaré que son gouvernement comptait acheter un brise-glace lourd d'ici à 2020, au lieu de 2022 comme initialement prévu. Les Etats-Unis ne possèdent que deux brise-glace en état de fonctionnement, a relevé le président américain, alors que la Russie en compte actuellement 40, auxquels s'ajoutent 11 navires en projet ou en construction. Le Congrès doit valider toute acquisition de ce type, sachant que le coût d'un brise-glace est évalué à environ 1 milliard de dollars. Deux entreprises américaines spécialisées, Huntington Ingalls Industries Inc. HII.N et General Dynamics Corp. GD.N , ont déjà signalé leur intérêt en cas de lancement d'un appel d'offres par la garde-côtes. Le dernier brise-glace américain a été livré par Huntington Ingalls Industries en 1999. (Roberta Rampton; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant