Obama soigne l'ami européen

le
0

La Maison-Blanche et l'Élysée coopèrent étroitement sur la plupart des grands dossiers de politique internationale.

Correspondante à Washington

Le président Obama n'a jamais manifesté de tendresse ou d'intérêt particulier pour la France, et plus largement pour l'Europe. Ses quatre incursions en terre française depuis le début de sa présidence ont toujours été rapides et inscrites dans le cadre de rencontres multilatérales comme le G20, le sommet de l'Otan. La France reste sans ambassadeur depuis l'été, constate Peter Baker dans le New York Times de ce dimanche. «Le président Obama et le président Hollande n'ont pas une relation personnelle forte», ajoute-t-il.

Pourtant, malgré «le pivot vers l'Asie», Barack Obama et son équipe ont dû reconnaître l'importance que conserve la relation avec l'Europe, et la France, face aux tumultes du monde. La coopération transatlantique reste capitale sur les dossiers iranien ou syrien. Cette reconn...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant