Obama se décide à fournir un soutien militaire aux rebelles syriens

le
0
Cette décision constitue un tournant majeur, après l'approche prudente adoptée jusqu'ici par l'Administration américaine.

Correspondante à Washington

Déchiré entre son désir de porter assistance à un peuple en danger et son aversion presque physique à engager son pays dans un nouveau conflit de type Irak ou Afghanistan, le président Obama s'est fait violence, ce jeudi, en décidant d'annoncer par la voix de son conseiller Ben Rhodes qu'il allait apporter un «soutien militaire» aux rebelles syriens du Conseil militaire suprême dirigé par le général Sélim Idriss. Mais cette fois, ça y est, la décision, tant attendue dans les rangs de l'opposition syrienne, est claire et à effet immédiat, a précisé Ben Rhodes. «Nous allons aussi travailler à améliorer leurs communications...et leurs moyens de transport», a-t-il dit. Il s'est gardé en revanche d'expliciter quel type d'armes serait fourni. Des officiels ont précisé au New York Times que ce...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant